Le mur qui nous connecte

Dr. Michael LaitmanTalmud Esser Sefirot, partie 8, article 53: Les dix Sefirot ont Zakhar et Noukva (parties masculine et féminine), divisés en deux réalités différentes (ZON, qui contient la plus grande partie de la notion de mort parce qu’elle avait sept rois qui sont morts, a des qualités mâle er femelle, réparties en différents Partsoufim. Parfois, il semble qu’elles sont connectées, mais ce n’est pas ainsi parce qu’elles sont attachées l’un à l’autre dos à dos à travers un mur mitoyen (Ahoraim d’Ima). Le Zohar dit: «Jusqu’à ce que Hessed vienne et les divise », ce qui signifie Hassadim et Guevourot de l’union de Aba Ve Ima qui descend dans ZON, en étant sévère et en séparant ZA et Noukva l’un de l’autre. C’est parce qu’ils ne peuvent s’unir qu’en devenant séparés, ce sont des grands Partsoufim .Tout d’abord il est nécessaire de révéler les failles séparant Zeir Anpin et Noukva (le Créateur et la création). Ensuite, nous voyons que ce mur entre eux (appelé Kotel) doit exister et être ressenti ! Sans lui, nous ne saurons pas comment faire un calcul et ce qu’il faut demander, où faire des efforts en vue de révoquer ce mur et en faire un lieu d’union.

La perfection ne peut être obtenue en dehors de la sensation du manque. Je dois révéler ce mur qui nous sépare. C’est pourquoi il y a la coutume de venir prier au Mur du Temple. Nous prions pour que le mur disparaisse pour que nous soyons en mesure d’entrer dans le Temple, le lieu de la sainteté, l’unification de Zeir Anpin et de Noukva qui montent en Aba ve Ima et deviennent comme un tout. Aba ve Ima est le « Saint des Saints » du Temple spirituel supérieur – le niveau de GAR de la Lumière de Hokhma .
De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 9/1/11, Talmud Esser Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: