Se séparez pour se connecter

Dr. Michael LaitmanPlus les Patsoufim descendent, en s’éloignant de plus en plus de la perfection du Monde de l’Infini, plus ils se divisent. La différence entre les côtés droit et gauche, la partie supérieure et inférieure, l’avant et l’arrière, les parties mâles et femelles, devient plus claire et plus significative.Quand il y a la perfection, tout le monde est parfait dans ses actions, même si bien sûr, c’est chacun à sa manière. Quand il y a la perfection, tous sont égaux. Si nous atteignons le total de l’inter-inclusion des âmes, alors même la plus petite âme atteint toutes les autres âmes et il n’y a aucune différence entre elles. Chacun atteint l’ensemble de la Lumière de l’Infini, mais à sa manière, qui est précisément sa vertu.

Par conséquent, plus bas descendent les objets spirituels, plus complexe ils apparaissent, composés de différentes parties. Dans un premier temps l’ensemble de ces pièces étaient dans le Monde de l’Infini, et globalement, il semblait qu’il n’y avait pas de différences entre elles. Elles ont commencé à devenir légèrement différentes: l’une était un peu plus vers la droite et l’autre vers la gauche (du point de vue de la Lumière de Hassadim), ou bien au-dessus par rapport à celles du dessous (du point de vue de la lumière de Hokhma), ou à l’avant par rapport à l’arrière (du point de vue des Kelim).

Toutes sortes de formes de différenciation sont apparues, indiquant une absence de perfection, qui a besoin d’être fabriquée pour cela. Dans le monde d’Atsilout ces qualités deviennent très visibles: dans Atik il est impossible de détecter des différences, dans Arikh Anpin elles sont déjà un peu apparentes, et dans Aba ve Ima les divisions sont très claires – les faces avant et arrière, au-dessus et au -dessous ( Aba ve Ima et Yeshsout).

Toutefois, ZON sont déjà deux Partsoufim différents: Zeir Anpin et Noukva, qui exigent de plus grandes corrections afin de se compléter l’un l’autre. Nous, les âmes, sommes complètement séparées les unes des autres par la haine horrible, la répulsion, et un grand abîme entre nous. Il n’y a plus de discussion pour se compléter les uns les autres en aucune façon. Nous devons d’abord réaliser notre mal et comprendre combien nous sommes divisés et éloignés, puis désirer nous rapprocher, puis trouver un moyen et Celui qui peut nous aider.

Nous avons brisé et perdu la conscience. Tout ce que nous pouvons faire, c’est demander de l’aide, si nous pouvons. C’est pourquoi il y a une échelle des mondes, qui sont des degrés de discernement des défauts et de la séparation entre l’ensemble de leurs composants.

Et il y a une loi inverse qui opère ici. Si l’on regarde de haut en bas, alors la différence entre les parties mâle et femelle (Zahar et Nekeva), le Créateur et la création, le don sans réserve et la réception se révèlent de plus en plus. Mais lors de la montée de retour, nous révélons cette différence de plus en plus, nous considérant d’abord nous-mêmes tout à fait justes, et puis en découvrant une différence de plus en plus grande entre nous et le don sans réserve jusqu’à ce que nous révélions tout cela. Ainsi, nous nous retrouvons avec deux triangles opposés.

Lorsque nous nous élevons, nous révélons un nombre de plus en plus important de détails dans les mondes, que la Lumière éclaire pour nous. Le Niveau Supérieur par rapport à la partie inférieure est comme le monde entier à côté d’un petit grain de sable en fonction du nombre d’éléments constitutifs et de leur qualité.
De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 9/1/11, Talmud Esser Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: