Un mécanisme pour attirer le Créateur

Dr. Michael LaitmanIl s’agit d’un triangle et nous – les sept milliards d’entre nous -sommes à sa base. Plus nous nous rapprochons les uns des autres, plus nous révélons le Créateur. Tout dépend de savoir si nous Lui correspondons ou non.Nous pouvons Le repousser en repoussant tous les autres. Dans la mesure je repousse les autres, je repousse le Créateur et je L’expérimente en tant que mal et souffrance. Selon le degré où je désire me rapprocher des autres pour que nous soyons tous ensemble, je commence à ressentir le bien qui vient de Lui.

Je ne peux pas influencer directement le Créateur. Il se cache de moi et je ne peux pas L’atteindre, m’accrocher à lui, L’amener à moi, ou Le forcer. La seule chose que je peux faire est d’agir dans mon royaume ici bas. Si nous agissons ensemble ici, en bas, alors nous L’influençons dans la même mesure. C’est toute la sagesse de la Kabbale: travailler les uns avec les autres, se rapprocher, et dans la mesure nous réussissons, nous amenons le Créateur plus près de nous.

Le Créateur est la force constante de la bonté qui ne change pas, comme il est écrit, « Moi le Seigneur Je n’ai pas changé ». C’est une force de la nature qui a un désir et une pensée immuables. C’est comme un champ constant de mémoire dans un ordinateur(ROM) que nous ne pouvons pas changer. Il est attaché à nous et nous influence automatiquement dans la mesure où nous influençons les autres.

Nous nos influençons tous les uns les autres, et selon ce principe, cette force supérieure nous influence sans changer le moindre par elle même. On peut aussi dire qu’il est déjà parmi nous et en nous rapprochant et en nous unissant les uns aux autres, nous Le faisons Se révéler, comme si nous L’amenions plus près de nous. Et en nous séparant les uns des autres, nous le repoussons et ne Le laissons pas se révéler.

Plus proche de nous est cette force, mieux nous nous sentons, car c’est la force de la bonté. Plus nous nous repoussons mutuellement, en repoussant le Créateur dans la même mesure, le pire nous nous sentons car nous repoussons la source de la bonté et de la prospérité. C’est un mécanisme très simple.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: