La transition vers le monde global

Dr. Michael LaitmanAprès des millénaires de dissimulation, la science de la Kabbale ne fait que commencer à être révélée. Nous voyons comment, dans notre monde moderne, tout change si rapidement qu’il est impossible de suivre. Mais le problème n’est même pas la vitesse de développement, mais plutôt le fait qu’un développement complètement différent, qualitatif a commencé.Dans le passé, nous nous sommes développés dans notre désir égoïste qui a augmenté constamment, devenant de plus en plus grand, et il était clair pour nous que l’avenir apporterait les mêmes choses qu’avant, seulement sur une plus grande échelle. Maintenant, cependant, nous avons fait notre chemin dans une situation où le développement n’est pas simplement en se multipliant et en s’accélérant, mais en devenant global.

Dans le passé, chaque partie du système se développait de manière indépendante, et c’est pourquoi nous avons en quelque sorte fait face à chacune de ses parties. Pourtant, le développement du système global commun où toutes les pièces sont reliées entre elles se déroule absolument différemment. Et à cause de notre nature, nous sommes incapables de faire face à ces problèmes puisque nous sommes égoïstes et individualistes à l’intérieur. Nous n’avons pas une approche et une perception globales. Par conséquent, nous ne pouvons pas travailler avec le système intégré.

Ces deux types de systèmes existent également en matière de technologie: numérique / analogique et discrète. La différence entre elles est vaste. Au début de ma vie professionnelle, j’ai étudié les différents systèmes du corps humain et j’ai vu combien ils sont différents. Une partie du système fonctionne discrètement et fermé à l’intérieur, mais après, quand toutes les parties s’unissent, elles travaillent intégralement par un principe analogue.

Nous savons comment faire des recherches et créer des systèmes analogiques. C’est le principe selon lequel tous nos appareils sont structurés et tous les systèmes sont construits. Mais nous sommes incapables de faire face aux systèmes intégrés. Nous ne les comprenons pas parce que leur début et leur fin sont reliés en un seul tout, et un tel système ne fonctionne pas de manière séquentielle, du début à la fin, mais tout cela fonctionne simultanément.

Pour compléter toutes les autres sciences existantes que l’étude isole, les systèmes discrets, la science de la Kabbale travaille avec les systèmes globaux et intégrés. C’est exactement pourquoi cela se révèle maintenant pour que nous trouvions comment nous pouvons survivre dans ce monde global qui nous est révélé.

De ma conférence à Paris le 2/1/11

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed