“Faites Sa volonté la vôtre”

Dr. Michael LaitmanNous devons évoquer un manque de satisfaction dans le Partsouf supérieur. Alors seulement, ce manque créera dans notre désir un Zivoug (union) avec son supérieur jusqu’au monde de l’Infini et apportera la lumière qui nous créera, nous corrigera, et nous satisfera. Si vous ne pouvez pas éveiller le supérieur et attiser le désir en lui, vous ne méritez aucun changement.

 Nous étudions dans la sagesse de la Kabbale comment demander le Partsouf supérieur. Par conséquent, vous pouvez crier, sauter, faire tout ce qu’il vous plaît, cela n’aidera pas. «Mes fils M’ont vaincu » signifie que « les fils » forcent le Créateur à les changer.

Que pouvez-vous faire d’autre si tout descend d’en haut, en raison de l’éveil préalable d’en bas? Vous ne savez pas ce que le Partsouf supérieur fait, et n’êtes pas intéressés par les actions qu’il effectue. Ce qui vous intéresse est de savoir comment vous pouvez le faire fonctionner.

En d’autres termes, vous devez comprendre comment demander correctement. Cela signifie que dans tous les cas, vous devez savoir ce que le supérieur va faire avec vous, ou vous lui demanderez de faire quelque chose qu’il ne désire pas faire. Il veut vous donner un verre de lait, mais vous souhaitez demander un verre de jus de fruit. Dans ce cas, il ne peut pas entendre et ne vous comprend pas. Il sait que pour le moment, vous avez besoin d’un verre de lait, exactement cela, et dans une quantité spécifique.

« Faire Sa volonté la vôtre » est ce que vous devez apprendre, et pour ce faire, vous devez placer la foi au-dessus de la raison. Vous devez étudier toutes les perturbations que le supérieur insuffle en vous, tous les «mauvais» états, tous les soi-disant déclins, qu’il utilise pour vous provoquer. Si vous analysez correctement et si vous vous élevez au-dessus d’eux en mettant la foi au-dessus de la raison, vous serez certain de savoir ce que le supérieur veut de vous. Demandez exactement cela et recevez-le.

Tout ce que je ressens en ce moment, si je fais attention à cela, est ce que le supérieur veut que je lui demande. Le supérieur veut que je m’adresse à lui, mais il n’insuffle pas ce désir en moi directement, car il veut que je l’atteingne, afin que je puisse devenir comme le supérieur est, ainsi je peux devenir sage.

Comment pouvons-nous enseigner aux enfants? Nous leur offrons des situations problématiques, mais ne fournissons pas de solutions. Nous devons progressivement les guider, pour qu’ils développent une capacité de penser, de comprendre, de découvrir, et qu’ils veuillent trouver une solution par eux-mêmes. Le supérieur agit de même avec nous. Chaque instant de notre vie est juste une allusion, un signe qu’il nous donne pour que nous sachions ce qu’il faut demander, ce qui vaut la peine de demander, et sous quelle forme nous devrions le faire.

Il s’agit de créer notre MAN (Mayin Noukvin), une requête, une prière. Si nous prêtons attention à cela, alors nous avons un livre ouvert devant nous. La prochaine fois, je me tournerai vers le supérieur avec une demande correcte. Ce qu’il se passe après, je ne sais pas.

Les kabbalistes nous en parlent de manière à nous rapprocher de nos racines. Nous étudions Atik, Arikh Anpin, le monde de l’infini, etc. Pourquoi ai-je besoin de savoir tout cela?

Disons que la seule chose qui m’intéresse, se trouve dans ma relation avec ma mère, mais ce qui se passe au-delà, les supermarchés ou les industries qui fabriquent les produits, absolument rien de cela ne compte pour moi. Je crie seulement : «Maman, donne-moi des bonbons! » Toutefois, à l’avenir, vous devez devenir un adulte. Vous devez comprendre les choses et y prendre part d’une certaine façon.

C’est pourquoi, nous sommes si désireux de remplir les petits enfants de tous sortes de connaissances, pour qu’ils puissent connaître et comprendre autant que possible. Pour qu’un enfant ne demande pas simplement, mais aussi comprenne pourquoi et pour quoi, vous lui expliquez que c’est normal, mais que ce n’est pas bon pour le moment parce qu’il ne devrait pas manger de bonbons avant le repas. Vous expliquez à un enfant beaucoup plus que ce qu’il demande, et c’est une relation que nous partageons avec le supérieur.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: