Vous ne pouvez pas vous « endormir », puis vous « réveiller » à la fin de la correction

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pour autant que je comprenne, le Créateur joue avec nous et ce jeu a un but spécifique. Mais tous les jeux ont une fin et cela signifie que ce jeu prendra fin dans environ 200 ans. Est-ce exact?Réponse: En fait, j’espère que cela finira plus tôt encore. Je vous le dis en toute confiance que nous pouvons l’achever en plusieurs années. Il n’existe aucun obstacle.
Question suite: Si ce « jeu » se termine et que nous allons en arriver là où nous devons aller dans tous les cas, ce qui signifie que nous allons corriger notre âme, alors quelle est la différence entre la ligne droite et la ligne gauche ? Et qu’arrivera-t-il si nous choisissons la voie de la ligne de gauche?

Réponse: L’objectif de la création est pour chacun d’entre nous, chacun de nous étant un petit point du Kli commun ou désir, pour atteindre la perfection, ce qui signifie le même genre d’unité avec tous les autres points de ce Kli que celui existant parmi les cellules d’un organisme parfait et sain.

Afin d’atteindre cet objectif, nous devons comprendre, ressentir, et parvenir à tout ce système commun, énorme, car, en substance, nous sommes un organisme unique dans lequel nous sommes unis les uns aux autres. Même notre corps physique fonctionne en étant pénétré par un certain champ d’information. Ce n’est pas seulement un système lymphatique, un système cardio-vasculaire, un système nerveux, et ainsi de suite, mais un certain système commun d’information. Par conséquent, il est impossible pour moi de prendre un somnifère et de m’endormir, ou de me congeler pendant 200 ans et alors quelqu’un me réveillera et je serai à la fin de la correction. C’est impossible!

Je dois développer mon esprit et mon cœur, ma capacité à comprendre, à réaliser et à atteindre. Après tout, en une heure nous ne pouvons pas faire ingurgiter à un enfant toutes les connaissances qu’il doit acquérir pendant plus de 20 ans d’études. Et exactement de la même façon, nous ne pouvons pas enseigner à une personne qui a grandi dans la jungle tout qu’elle doit recevoir progressivement au cours de plusieurs décennies. Nous avons des exemples.

En d’autres termes, chaque personne doit passer par son parcours personnel de développement, progressivement et de façon persistante en s’élevant. La seule différence est de savoir si elle sera poussée en avant par un « bâton» à chaque étape de la voie, ou si elle avancera de son propre désir.

Nous devons passer par des phases spécifiques de correction et chacun de nous doit les traverser les unes après les autres. Et à chaque pas, je suis comme un enfant forcé par ses parents à lire un mot de plus, puis encore un, et ainsi de suite. Je souffre beaucoup parce qu’on m’oblige à étudier, jusqu’à ce que je comprenne que je dois le faire d’une façon ou d’une autre.

Mais si je suis intelligent, je comprends que je peux développer un désir de lecture. Par exemple, en regardant mes amis qui ont déjà appris à bien lire, je commence à avoir honte de mon incapacité et je reçois un désir de les «rattraper». Alors je n’ai plus besoin de personne pour me gronder, mais je vais de l’avant par moi-même.

C’est la différence entre les lignes gauche et droite – le chemin de la souffrance, quand des « coups » descendent sur vous de toutes les directions, et le « doux » chemin où vous êtes dans l’environnement correct qui éveille en vous le sentiment de l’envie .Vous les regardez et vous enviez le fait qu’ils aient quelque chose que vous n’avez pas. Et cela vous oblige à bouger.

Du 3ème cours de la Convention WE ! Du 01/04/2011

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed