Connaître le monde dans lequel vous vivez

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous atteindre les personnes en situation d’autorité? Après tout, nous voulons abattre les murs de la boîte où ils vivent.

 

Réponse: Pas du tout. Nous ne combattons pas le gouvernement, ne détruisons pas la politique ni l’économie, et nous ne brisons pas les modes de vie coutumiers. Nous nous battons seulement pour l’éducation des gens et pas plus. Je suis favorable à  tout laisser dans le monde tel qu’il est,  en n’ajoutant seulement  le principe de  « tu aimeras ton prochain comme toi-même ».
Ce ne sont pas mes affaires ce qui a été construit à ce jour. Qu’ils construisent plus. Une seule chose est importante pour moi: les gens devraient savoir dans quel monde ils vivent, ce qu’ils vivent, et comment ils peuvent vraiment se réaliser de manière à atteindre l’objectif sans tomber dans l’auto-tromperie en se  divertissant eux-mêmes avec toutes sortes de jeux qui ne donnent qu’une satisfaction  passagère,  insuffisante, et se terminant par la mort.
Je n’annule rien qui soit, ne m’oppose pas à des programmes gouvernementaux, aux banques, mairies, etc. Je ne m’en soucie pas. Faites ce que vous voulez: si vous voulez voler, volez, faites d’autres bêtises, ce n’est pas important, je ne regarde pas du tout. Tout ce que je veux, c’est ajouter l’éducation.
Le but de l’éducation est de donner la connaissance du monde dans lequel nous vivons, comment il fonctionne, ce qui le fait bouger, ce qu’est son objectif, ce qui se passerait si nous marchions avec ce programme, et ce qui arriverait si nous nous écartions de lui ou si nous le conduisions dans la direction opposée. Combien de souffrances cela nous apporterait-t-il ?  Quel genre de souffrances? Est-ce que ça vaut le coup ou pas? Je veux que les gens sachent, pour voir à quoi ils sont confrontés,  qu’ils soient  capables de lire la carte et rien de plus.
Toutes les autres questions sont sur un autre plan, et je ne les chevauche pas du tout : mon bureau est à l’étage supérieur. Nous parlons seulement de là où nous sommes destinés à venir de toute façon. Nous épuisons les ressources naturelles et polluons la Terre. Ainsi, nous devons passer d’une société de consommation à une société équilibrée, en d’autres termes, cesser d’agir bêtement.
Les gens ont besoin les choses simples de tous les jours: un logement, du travail, de la nourriture, des vêtements, etc. Cela devrait être assuré à tout le monde, et tout le reste doit cesser. Nous devons cesser de produire des biens inutiles, arrêter de mesurer la réussite par le rendement.  Ces marchandises vident la planète et polluent l’environnement.
Ainsi, vous allez travailler une demi-journée afin de pourvoir aux besoins et étudier le reste de la journée, passer des examens de temps à autre. Vous serez payés pour cela et uniquement pour cela.
Les gens ne connaissent pas le monde où ils vivent. Ils ont des diplômes scolaires, ne correspondant pas à la réalité où ils existent.  Ils vivent dans leurs illusions, isolés du monde, surpris par les difficultés qu’ils attirent à eux. Ces troubles viennent parce que, comme les enfants, nous agissons pour nous nuire.
Et donc, je ne veux qu’une chose pour vous: ajouter l’enseignement et, surtout, l’éducation et la formation, dont l’essence est la correction de la relation entre les gens. Ensuite, vous serez en harmonie, en équilibre, avec le monde; vous deviendrez un tout indissociable, qui est l’impératif de l’époque. Tous les éléments doivent être correctement reliés au mécanisme principal, avec les réseaux naturels de l’interconnexion, et vous ne savez rien  à ce sujet.
C’est ce dont je parle.  Certes, cet enseignement va changer une personne, mais cela se fera progressivement, comme par soi-même. Je ne lutte pas avec la nature des choses, je viens vous expliquer le monde, vous montrer où vous habitez, et en conséquence, vous changez. Vous voyez les faits en face de vous, et que pouvez-vous faire? Nous ne pouvons rien faire: après avoir vu des lois immuables, nous les prendrons en compte.
Rien ne peut être modifié d’un seul coup. Les gens agissent selon leur nature. Cela peut-il être corrigé? La destruction est inhérente à la nature humaine, et jusqu’à ce que vous donniez une bonne éducation aux hommes, jusqu’à ce qu’ils voient véritablement  par eux-mêmes qu’ils risquent de perdre leur vie, ils ne s’arrêteront pas. Et ils doivent le voir de la façon la plus claire, comme si la mort était debout à leur seuil. C’est la pédagogie, l’éducation dont nous avons besoin.
Sinon, nous ne survivrons pas sur la Terre. Ceci est confirmé par la recherche. Il n’y a pas d’autres moyens, sauf l’éducation. Nous n’avons pas à moraliser et à dire aux gens qu’ils sont bons ou mauvais. Ils sont comme la nature qui les a créés. Ils ne peuvent pas voler moins, mentir moins, ils en sont incapables. On dit: « Allez vers le Créateur Qui vous a faits ». Le Créateur vous dit dès le début: «J’ai créé le mauvais penchant ». Vous n’allez pas vous plaindre à Lui de Ses actes, n’est-ce pas ?
Vous n’avez qu’un seul médicament: « La Torah comme  épice », en d’autres termes, l’éducation selon la méthode de la Kabbale.
De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale du  27/05/2011, « La Liberté »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed