Connaitre le secret de la vie

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pour autant que je le comprenne, nous devons développer le sixième sens qui nous permettra de comprendre l’unité entre nous. Cette possibilité existe-t-elle pour tout le monde? Quelqu’un peut-il développer cet organe sensoriel ?
Réponse: Il y a des gens qui obtiennent une aspiration à ce développement, s’interrogent sur ce qu’ils vivent et pourquoi, quel est le sens de la vie, où est sa source, comment tout tourne dans cette réalité, ce qui s’y passe. Ils ne peuvent pas se calmer, sans réponses à ces questions.
Ces gens viennent étudier la sagesse de la Kabbale, car ils sentent qu’ils doivent tout simplement comprendre, sinon cela ne vaut pas la peine de vivre. Ils ne sont pas capables de vivre comme des animaux. Mais il ya peu de ces personnes dans le monde.
Le désir de l’homme est divisé en six désirs. Trois désirs sont liés à notre corps: les désirs pour la nourriture, le sexe, et la famille. Et trois désirs sont connectés avec la société: les désirs de richesse, de gloire, et de connaissance. Ce sont les six désirs de base. Si les gens peuvent trouver eux-mêmes le sens de la vie en eux, ils le font et vivent de cette manière.
Vous parlez d’un plus grand désir de connaître la source de la vie. Ce désir ne vient que pour certaines personnes dans le monde, mais leur nombre est en augmentation depuis peu.
Il y a environ quarante ans, quand j’ai commencé à étudier la sagesse de la Kabbale, il y avait peu de telles personnes, très peu. Comme il est écrit dans le Livre du Zohar, à partir de la fin du 20e siècle et au-delà, beaucoup de gens tout à coup ont commencé à poser des questions sur l’essence de la vie – ce qu’ils vivent, quel est le sens de la vie -et à venir étudier la sagesse de la Kabbale. En effet, en quinze ans, le nombre de nos étudiants est passé à deux millions. En fait, il y en a beaucoup plus ; simplement nous ne savons pas à leur sujet, car nous ne gardons pas les listes de personnes qui étudient avec nous sur l’Internet.
Je pense que dans tous les cas, il n’y aura pas beaucoup de gens dans le monde qui vraiment s’interrogent sur l’essence de la vie. Cependant, le reste devra également s’élever au-dessus de leur ego non pas parce qu’ils se précipiteraient vers l’avant, vers la source de la vie, voulant savoir le but de leur vie, mais pour échapper à la souffrance qui les poussent par derrière. Ainsi, ils se joindront à nous sans autre recours. Donc, j’espère que nous allons tous arriver à une bonne vie. La nature va nous forcer à venir à une société solidaire.

De la conférence de Rome 20/05/2011

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed