Le miracle de la création

Dr. Michael LaitmanJusqu’à tant que la lumière se propage dans la volonté de recevoir par les quatre phases de HaVaYaH, la force créatrice ne se déploiera pas dans la créature. Par conséquent, le désir authentique de plaisir ne sera pas révélé, ce qui permet par ailleurs la détermination de ce qu’est cette créature, ce qu’elle veut, et comment elle répond au Créateur.Par conséquent, HaVaYaH est considéré comme le nom sacré du Créateur. Pourquoi est-ce sacré si un nom est toujours ce que l’être créé lui assigne ? Ce nom est sacré, parce que sous cette forme, après les quatre phases de l’impact de la Lumière sur le désir, la propriété du Créateur se déploie dans la créature, ce qui l’affecte et laisse une empreinte de Sa forme en elle. C’est pourquoi il est appelé le nom du Créateur. Cette empreinte, laissée par la Lumière dans le désir, confère au désir la forme de la Lumière.

La Lumière comme Elle est, n’a pas de forme, et il n’existe aucun moyen de décrire ce que c’est et à quoi cela ressemble. C’est quelque chose de transitoire et inconnu, une sorte de forme abstraite. Comment, alors, la créature peut-elle apprendre quelque chose à ce sujet, se connecter et échanger des impressions avec elle, et établir une relation avec elle?

Pour que cela se produise, le Créateur, «la pointe extrème de la lettre Youd », la principale force de création, dirige son influence vers la matière créée par Lui « ex nehilo » et commence à déposer Son empreinte en elle. Par conséquent, semblable à la pâte à modeler ou à l’argile, cette matière commence à montrer de timbre de la Lumière. La matière commence à nous démontrer ce qu’est la Lumière, qui ne peut se révéler autrement.

Toutes les forces du monde sont reliées à la Lumière. Elle traverse tout comme l’électricité, le magnétisme et les réactions nucléaires et sous-nucléaires. Nous pensons qu’il existe une variété de forces dans le monde, mais, essentiellement, tout repose sur cette force unique de la Lumière que nous ne pouvons pas voir. Nous la voyons seulement dans l’action, et quand des actions de la Lumière sont révélées dans la matière,elle est décrite comme le nom du Créateur, l’expression de la Lumière elle-même dans la matière.

C’est un miracle que nous sommes incapables de comprendre. Comment la forme du Créateur, Sa propriété même, se déroule-t-elle dans la matrice de HaVaYaH, sa création? Pour ce faire, la créature doit traverser toutes les quatre phases du développement. Seulement au stade final, le quatrième, la créature peut commencer à se comprendre et à se reconnaître elle-même.

Mais comment peut-elle se reconnaître? Elle le fera en venant à connaître le Créateur, et c’est ce qu’est la créature.
De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale du 31/05/2011, Talmud des Dix Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: