Le jeu « Injuste » du Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Y a-t-il une zone dans notre cerveau dans laquelle nous pouvons ressentir le plaisir de l’état d’être uni avec le groupe en révélant le Créateur à l’intérieur du groupe, tout comme que nous éprouvons du plaisir avec la nourriture, le sexe, et la famille?

Réponse: Le cerveau, ainsi que le désir, ne se préoccupent pas d’où nous recevons du plaisir, mais le Créateur joue un « injuste » jeu avec nous. Il a placé une condition en nous: Si dans ce monde, dans cette vie, vous voulez obtenir du plaisir de ce qui est doux, vous pouvez le faire, pour l’instant.

Ce ressemble à la faàçon dont nous récompensons nos enfants. Ils doivent grandir pour devenir des adultes. Ainsi, de jour en jour, au cours des 18 premières années, nous leur donnons tout notre possible. Un enfant casse ses jouets, désobéit, fait des choses mal, pendant que vous continuez à le traiter avec bienveillance. Quelles autres options avez-vous? Il est difficile d’élever des enfants. Tout ce que vous pouvez faire est de continuer à leur donner ce dont ils ont besoin.

De toute évidence, la nature donne aussi tout à ses enfants: le désir, la force et la volonté de se développer. Ils courent, jouent, et sont toujours en mouvement. Tout est fait de manière à ce qu’il soit donné à une personne une chance de grandir. Etes-vous mûr? Maintenant, c’est à votre tour de travailler et de servir dans l’armée. C’est tellement différent de votre vie antérieure! L’enfance a pris fin, vous êtes un adulte maintenant.

Dans le monde spirituel, le Créateur nous met dans un état similaire. Il vous est donné l’occasion de commencer à grandir dans la spiritualité du petit Etat (Katnout) et de recevoir tout ce dont vous avez besoin, tout comme les enfants dans ce monde. Cependant, comme vous grandissez, vous êtes face à des situations de plus en plus difficiles. Vous devez donner plus, payer plus, et aimer plus pour obtenir quelque chose en retour.

La lumière est au repos absolu. Le désir veut profiter de la Lumière. Mais entre les deux, il y a une condition, comme c’est le cas pour une croissance dans ce monde: Si vous souhaitez vous maintenir dans l’état de plaisir, vous devez payer, remplir votre désir, le récipient qui reçoit la Lumière. Le plaisir reste le même, mais en raison de la règle ci-dessus, vous ne pouvez pas en profiter. Par conséquent, nous n’avons pas le choix: nous devons atteindre le don sans réserve.

Nous disons: «Mais je veux éprouver du plaisir directement. Placez-moi dans Malkhout de l’Infini! Donnez-moi du plaisir maintenant ! Remplissez-Moi ! » Mais, non, il  nous est dit: » Malkhout de l’Infini? Une chose est sûre! Mais tout ce que vous trouverez  c’est un vide horrible.  » Comment cela? C’est à cause de la même condition, la Première Restriction. Si vous n’êtes pas semblable à la Lumière dans vos propriétés, vous ne sentirez rien, que l’obscurité.

Ainsi se développent tous les plaisirs de recevoir la Lumière. Même si quelqu’un aime tuer, cela, aussi, est dérivé de la Lumière. Il n’y a aucune autre source de plaisir. Cependant, il y a une condition: Si vous souhaitez connaitre les réels, plaisirs éternels, vous devez les recevoir dans la volonté de donner. Vous n’avez pas le choix, voilà la règle.

De la 3e partie de la leçon quotidienne de Kabbale 13/05/2011, Explication de l’article, «Préface à la Sagesse de la Kabbale »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: