Deux paradigmes, deux mondes

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « Préface à la sagesse de la Kabbale », Point 11: Maintenant vous pouvez comprendre la véritable différence entre spiritualité et corporéité: Tout ce qui contient un désir complet de recevoir, sous tous ses aspects, qui est Behina Dalet, est considéré comme «corporel ». C’est ce qui existe dans tous les éléments de la réalité devant nous dans ce monde. Inversement, tout ce qui est au-dessus de cette grande mesure du désir de recevoir est considéré comme «spiritualité». Ce sont les mondes ABYA – au-dessus de ce monde et toute la réalité en leur sein.
Là, où le désir de profiter, l’intention de recevoir pour soi-même, règne, où le gain personnel existe, où je regarde la réalité, moi, le monde, et les autres à travers le paradigme égoïste, par l’intention de « que puis-je en obtenir ? » qui est inhérente à moi, là, je vois le monde corporel. Je suis né et j’ai grandi comme ça, et je ne peux pas regarder les choses différemment.
Je reconnais que ce qui semble bon pour moi, ce qui est utile ou dangereux et nuisible. En bref, je ne vois que ce que par quoi mon désir de profiter peut tirer du plaisir, ou de quoi il devrait s’éloigner pour éviter la souffrance. Je ne remarque pas à qui je peux donner, et je ne vois que de qui je peux recevoir. Cette image présentée devant moi est appelé «ce monde».
Si je change de paradigme, ma perception de la réalité, et que je souhaite regarder du point de vue de « à qui et combien je peux donner », alors je vois déjà le monde futur, au-dessus de notre monde. Ensuite, bien sûr, je vois d’autres formes, différentes relations que j’imagine, dans la spiritualité. C’est ce qu’on appelle le monde spirituel.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale du 20/06/2011, «Préface à la sagesse de la Kabbale »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: