Les kabbalistes sur la nature de l’homme et la nature du Créateur, partie 6

Chers amis, s’il vous plaît posez des questions sur ces passages des grands kabbalistes. Les commentaires entre crochets sont de moi.

L’égoïsme est ancré dans la nature de chaque personne.

 Alors que l’essence même de l’homme est seulement de recevoir pour soi-même. Par nature, nous sommes incapables de faire, même la plus petite chose, au profit des autres. Au lieu de cela, lorsque nous donnons aux autres, nous sommes obligés de nous attendre à ce qu’à la fin, nous recevions une récompense valable [autrement, nous sommes incapables d’accomplir cet acte].
– Baal HaSoulam, « discours de conclusion du Zohar »
L’égalité chez tous les peuples du monde, c’est que chacun de nous est prêt à maltraiter et à exploiter tous les gens dans son propre intérêt par tous les moyens possibles, sans tenir aucun compte du fait qu’il va se construire lui-même sur les ruines de son ami [ou en le faisant consciemment, en ruinant son ami, ce qui fait encore plus paraître et ressentir son propre contentement ].
– Baal HaSoulam, « La paix dans le Monde »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: