Apprendre à partir de nos difficultés

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous disons que la consommation excessive est la consommation au détriment des autres. Toutefois, afin de voir le mal qu’elle contient, devons-nous avoir un regard furtif à propos de la fin du film?

Réponse: Non. Le Créateur n’a pas de pénurie de minéraux, de vitamines, de pétrole, de gaz, d’eau, ou de toute autre chose. Il arrange les difficultés pour vous dans ce monde donc vous devriez commencer à prendre conscience de votre perte. Vous êtes perdants.

Le Créateur ne vous montre que la réalité celle où vous délaissez le monde spirituel parce qu’alors vous perdriez la liberté de choix. Au lieu de cela, Il vous expose aux coups de ce monde, à partir desquels vous commencez à réaliser le mal de votre nature. Vous n’avez pas révéler le Créateur comme étant la cause de vos ennuis, mais votre propre égoïsme.

Puis, incapable de le corriger, vous commencez à regretter de l’avoir. Voilà comment vous en venez progressivement à la réalisation du mal. Alors, que devez-vous faire avec? Comment pouvez-vous sortir du piège? Lentement mais sûrement, vous vous rapprochez de la solution.

Le manque de ressources, les catastrophes naturelles, et les gens qui se volent les uns les autres sont toutes des choses artificielles à la fin de la journée. C’est un «petit changement» visant à nous aider, éventuellement révéler le fait que nous volons le monde spirituel de l’autre.

En réalité, pourquoi devrais-je partager ce que j’ai avec vous et me contenter du strict nécessaire? C’est seulement dans le but d’apprendre cela et d’acquérir les désirs qui aspirent à la spiritualité. C’est le but, et tout est structuré exactement de cette façon depuis le début. Autrement, chaque personne aurait eu sa propre planète.
De la 4e partie le 22.06.11 du cours quotidien de Kabbale, «Matan Torah (Le Don de la Torah) »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: