Lui seul est la joie de mon coeur

Dr. Michael LaitmanBina grandit et gagne en force grâce à son désir du don sans réserve, pour ressembler au Créateur, Keter, alors Malkhout grandit, grâce à son désir de recevoir encore plus de lumière de Hochma que se développe en elle à partir du Créateur. Après tout, elle désire Lui donner sans réserve, ce qui signifie qu’elle est censée recevoir davantage de Lui! C’est ce qui détermine combien elle donne sans réserve.

L’accomplissement, le Créateur donne d’abord à Malchout, qui reste en lui dans le monde de l’Infini avant qu’elle ne commence à travailler, c’est un niveau très basic, le niveau «minéral», Nefesh de Nefesh. C’était Malkhout de l’Infini, avant les restrictions avant la créature était incapable de se développer davantage. Mais ensuite, la créature commence à réfléchir à la façon de se limiter, la façon de se couvrir d’un écran anti-égoïste, et comment venir à l’Hôte avec elle et dire: «Donnez-moi plus de Lumière car je veux Vous donner plus!  »

En fait, l’Hôte souhaite seulement pour la créature recevoir d’elle, car il Lui apporte le contentement. Et la créature fait naître un désir encore plus fort. « Il m’a créé insecte minuscule, mais je tiens à Lui offrir des désirs d’une grandeur Infinie et de Le laisser les remplir parce que je souhaite Le réjouir. »

Par conséquent, je Lui apporte un désir nouveau. En Malkhout de l’Infini, avant la restriction, je n’avais qu’un seul gramme de désir, inanimé, à peine miroitant dans la Lumière de Nefesh de Nefesh. En comparaison à elle, à la fin de la correction je peux apporter un désir qui est 620 (Tarakh) fois plus grand et qui a la Lumière de NRNHY (Nefesh, Rouakh, Neshama, Haya, Yekhida). Nous n’avons aucun moyen de mesurer au combien cette Lumière est plus puissante.

Mais pourquoi je fais tout cela? Je souhaite apporter des Kli énormes (désirs) à l’Hôte, afin qu’il puisse les remplir et se réjouir. Je me réjouis quand Il est heureux, afin qu’Il les remplisse et qu’Il soit réjoui également. Nous nous remplissons l’un l’autre. Et je n’ai plus besoin d’être gêné, maintenant que j’ai des désirs gigantesques, que je Lui demande de remplir. Je suis certain que je le fais uniquement pour Le réjouir, et «Il est la joie de mon cœur. »
De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale 30/05/2011, Talmud Esser Sefirot

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed