Qu’est-ce qu’un brillant et fin désir?

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, L’étude des dix Sefirot, partie 1, «Tableau des questions et des réponses pour le sens des mots »: Point 15. Est-ce que Zakh. Behina Aleph (première phase) de la volonté de recevoir est définie comme plus fine (Zakh) que les trois Behinot (phases) qui la suivent.

«Fin» et «rugueux» sont définis par rapport à la volonté de recevoir. Dans la phase de la racine, Keter, il n’y a pas d’épaisseur (Aviout) au désir de plaisir de  tout, mais seulement la volonté de  donner sans réserve est donnée, insufflée par le Créateur dans chaque créature. Par conséquent, la première phase (Aleph) est le début de la créature, son désir de plaisir, et il est plus lumineux et plus fin que les trois autres phases qui suivent.

C’est parce qu’il n’a pas encore connu de nombreuses impressions  venant de l’influence du Créateur, la Lumière, ce qui rend plus brillant. La Lumière ne s’est pas encore développée à la profondeur du désir adaptée à son utilisation. C’est encore le début, l’embryon de la volonté, et en ce sens, il est plus proche de la Lumière.

Il n’a encore aucune action indépendante ni de réaction propre. Cependant, quand il commence à réagir à la fin de la première phase, il provoque l’émergence de la deuxième phase, Bet.

De la 3e partie du cours quotidien de Kabbale du 20/06/2011, Talmud Esser Sefirot

 

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: