Dr. Michael LaitmanCommentaire: Dans notre âge de satiété je sais d’avance que je n’ai pas à faire d’effort pour acheter une Mercedes parce que dans un mois ou deux le charme se sera évaporé et je commencerai à vouloir autre chose …
Réponse: C’est vrai, mais nous parlons d’un but spirituel maintenant, pas d’une Mercedes. S’il y a quelque chose de plus important pour vous que le but, alors vous vous écartez de la voie. C’est évident.
Commentaire: Mais le but spirituel en lui-même n’est pas clair pour moi. Je ne sais même pas ce que c’est.
Réponse: Cela soulève une question: Est-ce que cela vous incite à chercher la vérité? Si ce n’est pas le cas, alors vous n’avancez pas. Chaque jour, vous avez besoin d’effectuer un calcul interne: «Qu’est ce que j’ai d’une part, et de quoi je manque d’autre part? Et quand vais-je obtenir ce qui me manque?  »
Sinon, si vous n’avez pas de direction ni de tension, comment allez-vous avancer pour réaliser votre désir? Si vous ne vous êtes pas fixé avant un objectif propre à chaque instant, vous ne pourrez pas assouvir votre désir. Ou supposez-vous que vous voyagez en train avec un billet payé?
En d’autres termes, vous êtes paresseux comme les autres, en attendant que la souffrance commence à vous stimuler vers l’avant et vous convainc que tout simplement cette mise en place aura un effet. Est-ce que c’est ça?
Commentaire: Bien sûr. Mais comment puis-je me contraindre à effectuer ces contrôles quotidiens? Ce n’est pas comme si j’avais le pouvoir de mes pensées.
Réponse: Demandez à vos amis de vous pousser. Ils sont à un millier de degrés au-dessus de vous, alors pourquoi n’êtes-vous pas jaloux d’eux? Pourquoi n’avez-vous pas honte devant eux?
Il y a des gens autour de vous qui ont franchi la Makhsom. Certes, vous ne savez pas ce que c’est, si vous avez entendu les mots précedents. Ces personnes ressentent la spiritualité, dans une petite mesure, mais ils la ressentent. Et vous?
Mais vous ne voyez pas cela et c’est pourquoi vous n’êtes pas jaloux d’eux. C’est exact ! Mais vous ne le voyez pas, car l’intention de donner sans réserve règne en eux. S’ils devaient le révéler à vous même un peu, vous retourneriez tout droit vers votre Mercedes. Et c’est pourquoi ils ne se livrent pas. Pourtant, essayez d’être jaloux de leur réalisation en quelque sorte. Vous devez simplement le faire.
Le Créateur est prêt à nous donner l’Infini, mais nous sommes incapables de recevoir quoi que ce soit, mais la plus mince illumination est ce qui soutient notre existence présente. Vous devez penser à la façon d’atteindre la honte, et pour cela vous avez besoin d’exercices entre vous et le groupe. Sinon rien ne se passera.
Jusqu’à ce que vous construisiez un système de relations avec le groupe comme celui que vous voulez avoir avec le Créateur,  rien ne se passera ou ne vous sera révélé. C’est comme s’il vous était donné un kit de construction, avec beaucoup de petits morceaux à assembler dans une certaine structure. Si vous le faites, vous recevrez un défi plus grand.
Mais sans ça il n’y a pas d’avancement, pour le meilleur ou pour le pire.

 De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 23/6/11, Matan Torah (le Don de la Torah)

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: