La division spirituelle du travail

Dr. Michael LaitmanIl y a des récipients du don,  Galgalta ve Eynaim (GE), appelé «Israël», qui signifie «droit au Créateur ». Seuls ces récipients  peuvent attirer la Lumière, car ils sont plus près d’elle et ne contiennent que la force du don sans réserve.
Il y a aussi les récipients de réception, AHP, «les nations du monde ».En réalité, il est  à savoir qu’ils sont importants, et que  tout est fait pour eux. Cependant, ils se sont pas en mesure de recevoir la Lumière directement si les récipients d’Israël ne conduisent pas la Lumière à eux.
Il s’agit de la répartition des rôles: Galgalta ve Eynaim  doit tirer la Lumière vers AHP,  et AHP doit combler son désir vers Galgalta ve Eynaim  pour qu’ils portent la Lumière à AHP.  Cette seule coopération mutuelle nous permettra d’atteindre la correction finale.
Tous les gens dans le monde qui ont «le point dans le cœur», ce qui signifie l’inclination pour attirer la Lumière, sont appelés « Isra-El » ou « Yashar El »  en hébreu – «  droit à Dieu ». Et tous ceux qui n’ont pas cette inclination ne peuvent pas attirer la Lumière directe et sont appelés «les nations du monde», AHP. Ensemble, ils utilisent leur nature pour attirer la Lumière et recevoir la révélation du Créateur dans le récipient collectif.
 

Ainsi, afin d’établir une connexion entre eux, Israël passe par la rupture. Il s’élève à la fin de la correction, au niveau du Temple, puis le Temple est détruit, c’est-à-dire qu’Israël tombe de la hauteur spirituelle dans les forces de la crasse, dans les nations du monde, et s’entremêle avec eux afin que AHP soit inclus dans Galgalta ve  Eynaim et Galgalta ve  Eynaim  est inclus dans AHP. En conséquence, tous les deux sont dans l’intention égoïste.
Toutefois, lorsque le mélange ou l’«exil»  se termine, ils peuvent attirer la Lumière et réaliser la correction. Tout d’abord,  Galgalta  ve Eynaim est corrigé, qui sont les récipients les plus purs qui conservent les Reshimot, les enregistrements de l’état corrigé.
Ils ont la capacité d’attirer la Lumière, et grâce à l’inclusion mutuelle avec AHP, ils ont quelqu’un pour qui attirer cette Lumière. Puis, AHP reçoit illumination de Galgalta ve Eynaim, ce qui est suffisant pour prolonger la ligne de la connexion vers le haut. En conséquence, tous complètent les dix Sefirot et attirent la grande Lumière. Ainsi, en interaction mutuelle, nous arrivons à la fin de la correction.
Aujourd’hui, nous sommes au début de la correction de Galgalta ve Eynaim , Israël. S’ils se corrigent à ce degré ils seront en mesure d’apporter la correction  à AHP, les nations du monde.

Du cours quotidien de Kabbale du 13/05/2011, Ramchal : « l’article de la Sagesse »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: