Le calendrier Maya: 2012 n’est pas la fin du monde

Dr. Michael LaitmanOpinion : (Alfonso Morales, archéologue en chef de l’institut de recherche de l’art Précolombien à Palenque, spécialiste du monde maya): La sensation de la fin du monde en 2012, prédit par le calendrier maya, manque d’une base scientifique. Les Mayas adhéraient à la théorie de la nature cyclique, plutôt qu’un processus linéaire et historique.

La civilisation maya n’annonçait pas les apocalypses en 2012. Les Mayas ont prédit un «phénomène strictement cyclique, » pas une catastrophe planétaire. Dans les livres «Chilam Balam», qui racontent l’histoire du peuple Maya, les prophéties concernant la fin de la première ère de l’humanité sont mentionnées, et c’est à partir de ces références que certains savants ont tiré leurs conclusions sur les «sept prédictions présumées. »

Ces chercheurs insistent sur le fait que les Mayas annonçaient une série de catastrophes naturelles qui causeraient la destruction complète de la planète et de l’espèce humaine par la même occasion.

Les prédictions, censées dérivé du «Chilam Balam», affirment que «le monde de la haine et du matérialisme arrive à sa fin et … l’humanité aura à choisir entre disparaître comme une espèce sensible qui menace de détruire la planète ou évoluer vers une intégration harmonieuse avec l’ensemble univers.  »

Mon commentaire: Tout le monde est en attente d’un changement, mais il n’y aura aucun changement en mieux si l’homme ne commence pas à se changer pour ressembler au Créateur. Tous les autres changements sont pour le pire, car ils révèlent l’écart entre nous et le Créateur et le faire uniquement dans le but de contraindre les gens à arriver aux propriétés du Créateur.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed