Un système trop compliqué nécessite une solution

Dr. Michael LaitmanOpinion : (Pavel Tsygankov, PhD, professeur à l’Université d’État de Moscou): Les lois des systèmes internationaux que nous avons découvertes jusqu’ici ne sont pas suffisamment rigoureuses pour les utiliser comme base afin de faire un pronostic précis.

Les systèmes complexes ont une vie propre, et même le contrôle sur des parties distinctes du système ne fournit pas le contrôle sur le système dans son ensemble. Chaque action entreprise dans le cadre d’un tel système a des conséquences indéterminées, ce qui ne peut être ni prédit ni tracé.

Si nous voulons prendre en considération les différents points de vue des sept milliards de personnes qui peuplent la planète, les deux cents gouvernements qui les contrôlent, les corps innombrables autonomes, des milliers d’organisations non gouvernementales, les affiliations religieuses, sociétés de l’éthique, l’économie mondiale, les systèmes d’expansion des télécommunications, et la croissance du volume des informations, il deviendra évident que le domaine des relations internationales est le système le plus compliqué en dehors même de la nature.

Mon commentaire: Nous sommes arrivés à la conclusion que seule une réciprocité absolue qui ressemble à un organisme unique sera en mesure de créer un système sûr et sain pour sept milliards de personnes. Mais pour y parvenir, nous avons besoin d’un nouveau type d’éducation, de l’éducation d’une personne intégrale. Chacun de nous doit être fait à partir d’une particule d’un seul organisme. Dans le même temps, chaque personne ne se transformera pas en un robot. Au contraire, elles  commenceront à percevoir un seul organisme entier comme le leur, et à travers cela elles découvriront la nature éternelle et parfaite.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: