Pratiques «spirituelles»: la révision finale

Dr. Michael LaitmanQuestion: L’égoïsme astucieusement et de façon inventive dépeint diverses images sous mes yeux. Comment puis-je distinguer le mensonge en elles, qui apparaissent comme l’amour pour les autres? Après tout, toutes sortes de religions et de méthodes parlent aussi de l’amour.

Réponse:
Dans notre monde «l’amour du prochain » est un jeu simple et primitif de petits égoïstes. Pouvez-vous vraiment trouver, le vrai amour, exalté envers autrui n’importe où, qui est réellement pratiqué sur une base continue?

Il est vrai que les gens créent des règles distinctes, afin de vivre dans l’amour avec un autre: Il y a un village comme cela en Italie, un en Inde, et une ville entière en Asie. Mais si vous regardez d’un peu plus près, vous verrez qu’ils sont toujours les mêmes égoïstes qui ont simplement décidé d’introduire des coutumes sociales plus confortables. C’est plus confortable et plus agréable pour eux, et par conséquent, ils se sont unis afin de rendre leur vie plus agréable.

Autrefois les kibboutz en Israël prospéraient – des règles agricoles avec la propriété collective semblable à une ferme collective. Les gens avaient décidé qu’il était intéressant pour eux de vivre ensemble parce que cela leur était plus bénéfique. «Donnons une partie de notre égoïsme et ensuite nous nous sentirons bien. » Tout est clair à ce sujet, mais est-ce vraiment l’altruisme?

L’humanité suppose que concéder à l’autre rend une personne altruiste. Cependant, les gens qui sont un peu plus informés sur la nature humaine ou qui étudient la science de la Kabbale savent que toute concession doit venir avec un bénéfice. Peu importe ce que la personne abandonne, vous pouvez trouver ce qu’elle gagne en faisant ça. Même si l’intérêt est caché, il est indubitablement présent.

Par exemple, je suis prêt à vivre dans un kibboutz, car cela supprime mes soucis sur la façon d’organiser ma vie. N’est-ce pas un bénéfice? Je n’ai pas de soucis. Je fais simplement ce qu’on me dit. Mais le développement suit son cours et avec le temps les kibboutz sont devenus obsolètes. Dans l’ensemble, ces types de communautés n’ont pas d’avenir.

Nous voyons déjà que toutes les formes d’interconnexion entre les gens doivent changer à cause de l’égoïsme qui grandit en eux. Les changements continuent à avoir lieu, et cette dynamique interne doit être réalisée d’une certaine manière sinon autrement il y aura une explosion.

C’est ce qui s’est passé au cours de l’histoire dans diverses religions, cultes et méthodes. Aujourd’hui, ils subissent un déchaînement dans le monde entier parce que l’homme s’est mis à  rechercher de nouveau. Il effectue la révision finale: Ces méthodes peuvent-elles nous aider dans le nouveau monde intégral ?

Après cette analyse ces pratiques tomberont pour la dernière fois. Après tout, nous les vérifions aujourd’hui par rapport à la relation du mécanisme intégral que la nature met devant nous. Nous n’avons jamais eu ce critère encore. Les gens sont de nouveau en train de tourner les pages de toutes sortes de pratiques, de confessions, et d’enseignements mystiques, pour essayer de comprendre: Peuvent-ils nous aider dans le nouveau monde intégral?

Ce processus prendra peu de temps et ils se termineront rapidement vers une fin où toutes les attentes s’écrouleront. Chacun verra qu’il est inutile d’attendre de l’aide de leur part. Tout sujet qui est vérifié persistera au plus pendant quelques années et ensuite son inadéquation se révélera.

Après tout, si vous ne changez pas la nature de l’homme, il devient juste une partie intégrante de lui-même comme la nature elle-même, aucune recette ne l’aidera. La seule méthode qui rend l’homme global, intégré et uni avec les autres est la méthode qui attire la Lumière qui les corrige, la science de la Kabbale. Toute personne a juste besoin d’avoir la possibilité de connaitre son mal. Alors tous les moyens et leurs combinaisons se révéleront impuissantes, et toute cette affaire de trucs « spirituels » finira inexistante.

L’homme ne sera pas en mesure de se calmer parce que le monde a changé et le problème n’est plus comment calmer, mais un «conflit d’intérêts. » Personne ne sera capable de survivre dans le système intégré sans être en harmonie avec lui.
De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale 07/07/11, Matan Torah

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: