Deux champs de diffusion kabbalistique

Dr. Michael LaitmanLe monde est progressivement immergé dans la crise mondiale, mais une simple personne, le soi-disant citoyen respectueux des lois, ne le ressent pas. Il ne voit pas plus que ce qu’il lui est exposé à l’heure actuelle. Alors, comment pouvons-nous les atteindre?

La sagesse de la Kabbale donne des résultats à deux niveaux:

Tout d’abord, le premier est l’atteinte du Créateur, dans le processus d’où l’on découvre la force éternelle et parfaite. Nous fusionnons avec elle lorsque nous la révélons, et, ce faisant, nous nous sauvons de l’ange de la mort, nous devenons comme le Créateur.

Quand j’acquiers cette similitude, je ne me sens plus comme appartenant à quelque chose de fini et d’imparfait. Maintenant, je fais partie de Lui, même si c’est seulement dans la façon dont le sperme se fixe sur la paroi de l’utérus. Maintenant, je suis en Lui. Maintenant, je suis sur un degré plus élevé que ce monde. J’ai atteint l’éternité, la perfection, l’harmonie et la liberté.

Le second, dans cette vie corporelle, est le fait que je reçoive une méthode qui me permette d’échapper aux malheurs qui se rapprochent progressivement et se manifestent dans le monde. En réalité, je dépends considérablement des autres au niveau de ce monde. Pour cette raison, je ne peux pas garantir que l’étude de la Kabbale fera que je me sente mieux. C’est parce qu’ici j’existe dans un réseau commun qui relie tout le monde.

Cependant, je profite énormément au niveau corporel dans des choses comme l’éducation des enfants et de mon attitude personnelle envers la vie. La  Kabbale m’aide vraiment dans les domaines où je peux influencer personnellement ma vie, presque indépendamment des autres.

De cette façon, je suis pourvu d’avantages que je peux sentir encore pendant les premières années d’études. Je peux mieux éduquer mes enfants, et je comprends mieux la vie que les autres. Pourtant, l’élément clé est ma réalisation du Créateur. C’est la «liberté de l’ange de la mort».

Naturellement, il est plus facile de rester « Shimon du marché», pour vendre des pastèques, regarder le football le soir en buvant de la bière, et d’être absolument aveugle à toute autre chose. Quels sont les plans, les demandes, et les rêves d’une telle personne? Ciel ! Pour lui c’est un nombre infini de hamburgers sur le grill devant un grand écran plasma où son équipe gagne toujours: ses yeux sur l’écran, la main allume automatiquement la flamme. Nous ne pouvons rien expliquer à une personne comme ça. Elle est réglée sur une longueur d’onde différente.

La Kabbale « diffuse » dans deux champs: une pour ceux qui aspirent au sens de la vie et sont capables d’adopter une nouvelle compréhension de la vie à partir d’elle. La seconde est aussi un trésor, car une personne commence à voir le monde plus profondément et  découvre les mécanismes qui l’animent, les connexions de prolongation à travers elle. Elle voit les coutumes des gens et leurs mœurs, la nature de l’univers, le flux de l’évolution, et l’échelle des priorités. Vous lui révélez notre monde, le système mondial, et elle commence à comprendre les principes selon lesquels elle opère.

C’est un cadeau très précieux. Une personne dans la rue est incapable de comprendre ce qui se passe, mais ici, elle se met soudain à connecter une chose avec une autre, et des pièces séparées se réunissent dans une belle image devant elle. Elle révèle le monde où elle vit et le voyage qui a amené l’humanité à l’état actuel.

Elle ne comprenait pas ces choses jusqu’à maintenant. Elle vivait derrière un rideau: «. C’est ma maison, c’est mon travail, ma nourriture, et ma chambre » Maintenant, la personne ouvre les yeux avant même qu’elle commence vraiment à penser à l’objectif et au Créateur. C’est ainsi qu’elle devient un être humain au niveau de ce monde.

De la leçon quotidienne Kabbale 13/05/2011, Ram’hal « L’article de sagesse »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed