L’argent ne peut pas acheter le bonheur

Dr. Michael LaitmanAvis (Robert Skidelsky, membre de la Chambre britannique des Lords , professeur émérite d’économie politique à l’université de Warwick, english.aljazeera.net): «La civilisation occidentale est de plus en plus insatisfaisante, aux prises avec un système d’incitations qui sont essentielles pour accumuler des richesses, mais qui minent notre capacité à en profiter. Le capitalisme peut être proche de l’épuisement de son potentiel à créer une vie meilleure – au moins dans les pays riches du monde ….

«Les gains matériels peuvent se poursuivre, bien que l’évidence montre qu’ils ont cessé de rendre les gens plus heureux ….

« Ce n’est pas pour dénigrer le capitalisme. Il était, et est, un superbe système pour surmonter la pénurie. En organisant la production efficace, et en le dirigent vers la poursuite de l’aide sociale plutôt que le pouvoir, il a sorti une grande partie du monde de la pauvreté.

Pourtant, qu’arrive-t-il  à un tel système lorsque la pénurie s’est transformée en abondance? Cela va-t-il juste continuer ainsi  vers une production croissante, en stimulant les appétits blasés, par de nouveaux gadgets, frissons et émotions? Combien de temps cela peut-il continuer? …

« Cela a inspiré le mode de vie américain, où l’argent parle toujours. La fin du capitalisme signifie simplement la fin de l’envie de l’écouter. Les gens commencent à apprécier ce qu’ils ont, au lieu de toujours vouloir plus ….

«Les services financiers devraient se restreindre, parce que les riches ne voudront pas toujours devenir plus riches ….

«Le déshonneur de la cupidité n’est probable que dans ces pays dont les citoyens ont déjà plus que le nécessaire. Et même là, beaucoup de gens ont encore moins que ce dont ils ont besoin. Les preuves suggèrent que les économies seraient plus stables et les citoyens plus heureux si la richesse et le revenu étaient répartis plus équitablement. »

Mon commentaire: Personne n’aurait prédit que notre nature, l’égoïsme, ne se développerait pas à jamais, et soudain, pour la première fois dans l’histoire, cela devrait commencer à changer et à  transformer l’égoïsme individuel en égoïsme général, partie intégrante et dépendante globalement , et les gens vont  ressentir le vide dans l’accomplissement passé de l’égoïsme individuel. Ceux qui sont encore en train de se précipiter pour « argent = bonheur» se rendront rapidement compte que les méthodes précédentes de la réalisation de ce «bonheur» ne fonctionnent pas, parce que le monde est devenu partie intégrale et mondiale.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: