Tout le monde est en faveur de l’union mais comment la faire ?

Dr. Michael LaitmanAvis: (José Luis Rodriguez Zapatero, Premier Ministre du Royaume d’Espagne, Forum économique international de 2011): «Si, à divers moments l’un ou l’autre pays fait face à des défis, les autres pays le soutiennent. C’est un projet coopératif, c’est juste comme vivre dans le même pays. Ce ne conduira pas  à un système universel gouverné par la concurrence entre les pays ….
«Etre uni et solidaire. Et le passé nous enseigne que nous devons absolument changer l’avenir ensemble ….

« L’histoire nous enseigne que tant que nous sommes unis, nous pouvons trouver de meilleures solutions à nos problèmes, nous pouvons maintenir des niveaux adéquats de prospérité, et pouvons garantir une plus grande sécurité pour nos générations futures. Ce sont les conditions actuelles en Europe. »

Avis: (Tarja Halonen, Présidente de la République de Finlande, Forum économique international de 2011): «Chaque pays doit accomplir ses propres devoirs, mais ensemble, les Européens sont forts. Et cela est très important.

Et c’est pourquoi j’ai dit que je suis très, très sûre – je suis convaincue – que nous aurons la vision et  les ressources pour le faire. Parce que nous savons que dans l’avenir, les pays européens ont besoin les uns les autres. Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons être un acteur mondial. »

Avis: (Reuters, George Soros, investisseur milliardaire): «Les chances de résoudre de manière positive  les problèmes de  la grave dette Européenne diminuent de jour en jour tant que les autorités se concentrent sur« l’achat de plus de temps », sans  résoudre les problèmes, a déclaré mardi l’investisseur milliardaire George Soros.

«Vous avez un problème très sérieux en Europe, le surendettement de certains pays: la Grèce, le Portugal et l’Irlande », a déclaré Soros lors d’une conférence économique.

«Les autorités ne fournissent pas une solution mais, fondamentalement, gagnent  du temps. »

Mon commentaire: Bien sûr, le développement de l’égoïsme en nous va révéler une crise du système général: « l’écart entre nos relations égoïste et le système intégrant de la nature  dans lequel  nous sommes involontairement « conduits ».

Mais pour y être conduit dans une voiture au lieu d’un corbillard, nous devons nous transformer d’égoïstes en altruistes, d’individualistes en fraternels. Nous espérons que les gens vont comprendre: nous devons nous unir, et c’est seulement notre égoïsme qui  nous empêche de le faire.

Autrement dit, la solution à la crise n’est pas sur le plan économique, mais dans l’éducation et la correction de la nature humaine. Cependant, même si on soupçonne cela, on ne sera pas encore en mesure de trouver la solution, la manière de corriger notre égoïsme en chaque personne, afin de  nous unir en un seul système. Ceci est réalisé grâce à la Kabbale. Par conséquent, elle est en attente de son application.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: