La Tour de Babel financière: les racines de la crise

Avis: (professeur Robin Matthews, président de la Ligue de la gestion stratégique et comptabilité): « Dans l’histoire de la Tour de Babel, les Babyloniens avaient essayé de créer une tour commerciale qui  s’élèvait  jusqu’aux cieux. Le projet a échoué car la tour s’est émiettée et les gens ont cessé d’être en mesure de communiquer ….

« Dans la Bible, les gens ont commencé à créer une tour qui devait être une échelle matérielle vers le Ciel. La tour s’est émiettée lorsque les mécanismes de communication de la finance ont été perdus. Au cours des vingt dernières années, l’économie mondiale a subi une énorme croissance économique. L’Europe et l’Amérique du Nord, ont créé une Tour de Babel matérialiste basée sur les consommateurs, faite de dette et d’endettement excessifs. Cette tour s’est effondrée comme la confiance s’est effondrée dans le langage du monde financier (endettement, sécurisation, confiance dans l’effet de levier et les antidotes, liquidités et prêts interbancaires). L’ampleur de la réplique est toujours une question ouverte ….
«Bien que la dernière crise semble provenir du secteur financier, les origines sont beaucoup plus profondes. Le capitalisme et la recherche incessante de l’avantage concurrentiel, a entraîné d’énormes volumes et de variété de biens et de services. La demande doit suivre le rythme de l’offre, ce que semble comprendre le marketing, mais les économistes l’ont ignoré. Au cours des vingt dernières années, la recherche acharnée par les entreprises d’un avantage concurrentiel a été plus marquée dans la mentalité spéculative du secteur financier, qui ont créé des Tours de dette, fondées sur la spéculation ….
« La Tour de Babel récente, comme celle de l’archétype, a été construite sur les fondations illusoires de symboles ou sur des blocs de construction d’actifs qui n’avaient de valeur tant que les gens ont continué à croire qu’ils avaient de la  valeur. Cela allait forcément s’effondrer à un certain moment, le point critique survenant lorsque la langue de communication est tombée en panne. Les constructeurs, les fournisseurs et les gestionnaires de la Tour ont finalement cessé de communiquer parce qu’ils ne croyaient plus que les  actifs de leur commerce, la dette et la  liquidité, avaient une valeur réelle ….
« Les récentes hausses de richesse sont fondées sur le partage nécessaire, à cette époque, au XVIe siècle entre les langages des sciences et de l’esprit: entre le langage de la science et le langage de la mystique. Un des résultats, en plus de richesse elle-même, a été la confusion de la spiritualité et du  mysticisme avec la superstition …. Peut-être que la compréhension de l’effondrement de la Tour financière moderne de Babel, va être comme la signalisation d’un point critique, l’ouverture de l’émergence possible de nouvelles langues et d’une nouvelle compréhension des dimensions de l’Etre. …

«Les effets positifs peuvent être dormants dans la complexité du réseau financier mondial …. Ils découlent de sa complexité et son indépendance. Peut-être que nous avons atteint un point critique où le changement à toutes les échelles est possible? Peut-être que le changement pourrait être la reconnaissance que la coopération doit se substituer à la concurrence, à la recherche d’un avantage concurrentiel et à l’avidité? Peut-être de nouvelles manières d’être dans le monde émergent: la reconnaissance de l’interdépendance est une étape vers la réalisation de la nécessité pour la compassion, au niveau pratique ainsi qu’au niveau spirituel. »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed