Lié au monde entier

Dr. Michael LaitmanQuestion: Nous sommes maintenant dans quelque chose comme une période transitoire, un temps d’inactivité, entre les congrès. Comment pouvons-nous renforcer la garantie mutuelle pour avancer?

Réponse: Vous avez besoin d’un travail constant. Quelle différence si nous tenons une convention maintenant ou pas? Une personne ne sait pas quand elle gagne la mesure d’effort requise. Elle doit aspirer à chaque jour nouveau de sa vie, en prévision du moment où elle sera en mesure d’effectuer le don sans réserve aux amis, et à travers eux, au monde entier, et à travers cela, au Créateur.

Je dois analyser mes états intérieurs, ce que sont mes pensées et mes intentions, dans quelle mesure pendant la journée j’essaie de révéler le but, si mon cœur est imprégné de cette aspiration, si  il se réveille, si je peux m’engager à cela, et si je peux garder cette pensée dans le contexte de toutes les autres actions, quoi que je fasse. A partir de là, je peux voir combien j’ai progressé.

Nous avons une seule possibilité de rejoindre le monde spirituel: en travaillant en permanence sur nos désirs et en les rapprochant de plus en plus  de la sensation et de notre compréhension du don sans réserve. Les changements devraient se produire en nous, dans nos désirs. Par conséquent, chaque instant qui y est dédié, nous fait progresser le long du chemin.

Ensuite, tout dépend de la personne. Dans son opinion, quel genre de mouvement vers l’avant doit-elle faire: individuel ou dans le monde entier? Si elle veut atteindre l’objectif de la création, ce mouvement n’est possible que sur une échelle globale. Tout ce qui est en dessous de cette référence ne fonctionne pas de nos jours.

Dans le passé, le groupe ou l’enseignant ont été suffisants, mais aujourd’hui, nous sommes liés dans le monde entier. Celui dont les actes, jour après jour, déplace notre groupe mondial  et le monde entier vers la correction  au moins d’une certaine façon peut voir que cela le stimule, lui et sa propre progression. En substance, le progrès individuel est un investissement dans les autres.

En outre, vous devriez essayer chaque jour d’ajouter une certaine qualité à ce que vous donnez à d’autres dans votre correspondance, des blogs et des projets Internet. Nous ne pouvons donner sans réserve à des amis que lorsque nous fusionnons avec eux, quand nous les comprenons, plutôt que d’essayer de leur imposer quelque chose qui nous plaît. En abordant les gens, nous devrions distribuer, diffuser, ce qui est aussi proche d’eux que possible. Nous devrions nous «habiller» en eux.

L’amour est quand je prends le désir de l’autre personne et que je le remplis en fonction de ce qu’il ou elle veut. Sinon, nous ne serons pas en mesure d’approcher quiconque.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale,du 21/7/11 Arvout

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed