Que laisserons-nous à nos enfants?

Dr. Michael LaitmanAvis: (M. Kravtchouk, U. Krasnov, V. Malinine, terrahumana.ru): Même une transition massive vers de nouvelles technologies sera à peine efficace si les utilisateurs de ces technologies ne changent pas leur attitude envers le monde autour d’eux et ne conviennent pas que le monde est un organisme unique, tandis qu’ils sont simplement des parties de ce monde.

L’homme a rompu l’équilibre général de la circulation matérielle dans la nature. La majorité des industries, des technologies et des inventions créées au cours des trois cents dernières années visent unilatéralement la consommation et la destruction et sont préjudiciables à la planète.

Dans ses activités, l’homme moderne s’est opposé à la nature et a acquis le sentiment qu’il l’avait conquise et qu’il était devenu le roi de la nature. Mais la nature affecte les gens par une série de boucles rétroactives. D’une année à l’autre, les dirigeants politiques du monde entier nous imposent l’idée que la civilisation moderne n’a pas d’alternative, et l’état actuel est le coût inévitable de notre vie confortable.

Les autorités affirment qu’elles fournissent au  monde de l’énergie, de la nourriture et de l’emploi, mais elles négligent le fait que l’utilisation de ces technologies laisse peu de chance de survie pour les enfants et petits-enfants de ces personnes. La question est: Qui a besoin de ces industries et de leurs produits s’ils mettent en danger l’avenir de l’humanité ? Reconnaître la crise mondiale n’est pas rentable pour le gouvernement et les entreprises, car ils ne peuvent pas la résoudre.

Mon commentaire: Les scientifiques voient la racine du problème dans l’opposition de l’homme à la nature, et la solution à la crise en remplaçant les instincts égoïstes par un principe spirituel. Mais la méthode de mise en œuvre n’est pas encore claire pour eux. Et dans leur nature, ils sont loin de sa réalisation pratique. L’opinion de la communauté scientifique mondiale doit s’organiser pour devenir large et puissante afin d’influencer les gouvernements (en haut) et les gens (en bas) pour que les gouvernements  transmettent les décisions sur l’éducation intégrale et globale de l’humanité.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: