Repenser les axiomes de l’éducation

Opinion (Boris Wolfson, historien, professeur, Académie russe de l’Éducation, portalus.ru): « Malgré  toutes  ses énormes réalisations scientifiques, l’homme n’a pas encore pénétré dans les mystères de la conscience,- le don le plus profond qui lui est accordé par la nature. Dans sa  plus grande partie, la véritable essence de l’homme reste un mystère ….
« Aucune des théories philosophiques et pédagogiques modernes n’est capable de déterminer les objectifs fondamentaux et les moyens de l’éducation ….

« Il devient de plus en plus évident que pour surmonter la crise du développement humain, notre tâche principale n’est pas la transformation des structures sociales …, mais quelque chose de plus difficile: de profonds changements dans la conscience et le comportement de l’homme moderne qui ennoblissent son monde intérieur et remplissent ses aspirations avec de nouveaux contenus, des idéaux sociaux et esthétiques, et des notions du bien et du mal. Le défi consiste à former à dessein  une conscience humaniste dans l’individu, le  groupe, la  société, et l’ensemble de l’humanité ….

« L’humanisme n’est pas enraciné dans la structure biologique de l’homme, il n’est pas inhérent en lui dès sa naissance. Chaque individu doit réapprendre certaines valeurs humaines fondamentales. Par conséquent, cela  exige plus d’efforts de la part des  enseignants, des changements  importants dans le système d’éducation, ainsi qu’une réévaluation des dispositions fondamentales qui semblaient évidentes  il y a quelque temps. « 

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed