La dépression balaie le monde

Dr. Michael LaitmanAux  nouvelles: « La dépression tpuche 121 millions de personnes dans le monde entier. Elle peut  affecter la capacité d’une personne à travailler, la forme de ses  relations, et détruire sa qualité de vie. Dans les cas les plus sévères la dépression peut conduire au suicide et est responsable de 850 000 décès chaque année ….
«En conjonction avec l’Organisation mondiale de la santé,  dans le cadre d’une enquête d’initiative concernant la santé  mentale  mondiale, des chercheurs de 20 centres ont collaboré pour étudier la prévalence de la dépression autour du globe. Pour être classé comme ayant vécu un épisode dépressif majeur (EDM) une personne devait en outre nécessairement  remplir cinq de neuf critères, dont la tristesse, la perte d’intérêt ou de plaisir, des sentiments de culpabilité ou de basse estime de soi, des troubles du sommeil ou d’appétit, une énergie faible et une mauvaise concentration ….
«Les EDM  ont été élevés dans les pays à revenu élevé (28% contre 20%) et ont été particulièrement élevés (plus de 30%) en France, aux Pays-Bas, et en Amérique. Le pays ayant la plus faible incidence a été la Chine à 12% ….
«Les femmes étaient deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression que les hommes, et la perte d’un partenaire a été un facteur principal …» (Source: BioMed Central)

« La nouvelle recherche a découvert que pour les hommes et femmes britanniques, la probabilité de dépression a culminé à environ 44 ans. Aux États-Unis, l’affliction atteint un pic à environ 40 ans pour les femmes et 50 pour les hommes ». (Source: telegraph.co.uk)
Mon commentaire: plus notre égoïsme se développe et nous éloigne les uns des autres, plus le monde autour de nous se manifeste comme une partie intégrante, c’est-à-dire s’oppose à nous, individualistes égoïstes, et plus nos vies semblent plus difficiles, sans valeur, et inutile. Et la dépression se développera en nous comme le plus grand problème de l’humanité, dont  nous ne serons pas en mesure de nous débarrasser autrement qu’en transformant notre rejet mutuel en attraction.
Le principal problème de l’humanité est de corriger la nature humaine. Il est dommage que les gens ne veuillent pas en entendre parler et souffrent. Mais ces souffrances  leur feront  néanmoins comprendre la cause du mal et accepter la méthode de correction. Il est dommage que tout arrive par le chemin de la souffrance.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed