Monthly Archives: août 2011

Tempête sur la Toile

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles: « Les médias sociaux ont été une force puissante en alimentant les émeutes qui ont commencé samedi [6 août 2001] dans les arrondissements de Londres et s’est ensuite étendue à d’autres villes telles que Birmingham, Liverpool, Leeds et Bristol. Des messages ont également été envoyés par des textes réguliers et sur ​​Facebook.

«Le système de messagerie BlackBerry était populaire chez les jeunes parce que c’est gratuit, compatible avec les multimédia et privé, par rapport à Facebook et Twitter. Ses messages chiffrés donnent un avantage supplémentaire aux fauteurs de trouble: la police n’est pas immédiatement en mesure de suivre le trafic des messages comme ils peuvent le faire avec des téléphones cellulaires ordinaires » (Source:huffingtonpost.com )

«Ils [le collectif Hacktiviste] se joignent à d’autres hacktivistes dans le but de faire tomber le géant des réseaux sociaux, et que l’action soit  mise en scène« pour le bien de la vie privée »- et ceci afin de protéger la liberté d’information» (Source : b92.net )

« Le groupe de hackers connu sous le nom « Anonymes » a promis de« détruire » Facebook le 5 Novembre  …. Les «hacktivistes»  rendus infâmes de s’être mêlés au gouvernement américain et pour leur soutien à Wikileaks, ont annoncé qu’ils se concentreront sur la casse du site de réseautage social en raison de sa politique de confidentialité.

«Facebook a vendu des informations aux organismes gouvernementaux et a donné  accès à des entreprises clandestines de sécurité de l’information afin qu’ils puissent espionner les gens de partout dans le monde. »

«Les émeutes sont en cours. Ce n’est pas une bataille sur l’avenir de la vie privée et de  la publicité. C’est une bataille pour le choix et le consentement éclairé ». (Source:dailymail.co.uk )

Mon commentaire: Toutes les révolutions, les courants et ce qui s’est passé dans les siècles derniers, vont sombrer dans l’histoire. Tous se sont passés sous la pression d’un force rigide, irrésistible. Toutefois, récemment, nous avons été sous l’influence d’une nouvelle force, la force intégrante de la nature, qui nous pousse vers l’unité, soit par la souffrance ou par la réalisation de la nécessité, et cela constitue notre seul choix.

Ainsi, aucune révolution ne nous apportera un résultat positif. L’ancien Premier ministre britannique Gordon Brown a écrit que tout ce qui se passait était en train d’arriver seulement pour nous forcer à nous unir, pour nous égaliser avec le monde global de la nature. Mais il ne pouvait rien entreprendre parce que l’unité ne peut être atteinte qu’en attirant cette force sur soi-même. Et la Kabbale, la science de la correction de notre égoïsme et l’unification au-dessus, décrit comment le faire.

Les kabbalistes sur la perception de la réalité, Partie 5

Dr. Michael LaitmanChers amis, s’il vous plaît posez des questions sur ces passages des grands kabbalistes. Les commentaires entre parenthèses sont les miens.

Toute la réalité est contenue dans l’homme

Il est écrit dans le Zohar, (Vayikra, Parashat Tasria, p 40) que tous les mondes, supérieur et inférieur, sont inclus dans l’homme. Et aussi, la réalité toute entière au sein de ces mondes est seulement pour l’homme.

– Baal HaSoulam, «  Introduction à la Préface de  la sagesse de la Kabbale », point1

 Quand nous voyons un vaste monde devant nous, nous ne le voyons pas dans la réalité, mais seulement en nous-mêmes. En d’autres termes, il y a une sorte de machine photographique dans notre cerveau postérieur, qui dépeint tout ce qui nous apparaît et rien en dehors de nous.
– Baal HaSoulam, « Préface au Livre du Zohar »

Les kabbalistes sur la perception de la réalité, partie 4

Dr. Michael LaitmanChers amis, s’il vous plaît posez des questions sur ces passages des grands kabbalistes. Les commentaires entre parenthèses sont les miens.

Tout est prédestiné

La chose est qu’à peine la Pensée de la Création créa les âmes, Sa pensée fut entièrement achevée, car contrairement à nous, Il n’a pas besoin d’un acte. Toutes les âmes et les mondes qui sont destinés à être créés, sont apparus remplis de tout le délice et le plaisir et la douceur qu’Il avait prévu pour eux, dans la perfection la plus totale  que les âmes sont destinées à recevoir à la fin de la correction. Une fois le désir de recevoir dans les âmes complètement corrigé et devenu un pur don, il est en complète équivalence de forme totale avec l’Emanateur.

Parce que le passé, le présent et le futur ne sont qu’un dans Son Infinité. Le futur est comme le présent et la notion de temps n’existe pas en Lui.

De ce fait, il n’a jamais été question d’un désir de recevoir corrompu dans son état séparé de Ein Sof. Au contraire, cette équivalence de forme destinée à être découverte à la fin de la correction, apparut immédiatement dans Son Infini.

– Baal HaSoulam,  » Introduction au Livre du Zohar , « Point 13 

 

Le monde entier est sur un petit radeau

Dr. Michael LaitmanLa création tout entière est divisée en quatre niveaux de développement : minéral, végétal, animal, et parlant. Le développement humain suit également les quatre mêmes étapes.

Au niveau minéral, une personne n’hésite pas à être d’accord avec tout ce que la gouvernance supérieure fait avec elle. Au niveau végétal, elle acquiert son propre désir, l’accord et le désaccord.

S’élever au niveau animal signifie avoir son propre caractère et destin, la direction et l’individualité, c’est-à-dire, effectuer un but spécial dans la création, posséder une force active dans le cadre général, la grande machine de la nature, et tourner ses engrenages correctement, selon les actions du Créateur, mais avec sa propre main.

Quand une personne devient elle-même, comme cette énorme machine, elle est appelée un homme, Adam. Ainsi, l’homme englobe tout ce mécanisme de la nature et le gère à la place du Créateur, il devient inclus dans le programme général de la création. Cela signifie qu’il s’éleve au niveau humain.

Aujourd’hui, l’humanité commence à s’éveiller, à s’élever au-dessus du niveau minéral vers le niveau végétal. C’est pourquoi nous sentons un malaise et une perte de direction ; nous ne savons pas où aller et pourquoi ? Et dans les prochaines années, apparaîtront de nombreux événements, qui laisseront les gens perplexes et les empêcheront de comprendre comment continuer.

Cela impliquera les choses les plus simples et apparemment claires et non pas des principes élevés. Soudain, la base de la vie disparaîtra : L’économie va cesser de fonctionner, les relations entre les gens se désintégreront, la confusion va submerger les structures du pouvoir. C’est comme si un brouillard tombait et que tout devenait trouble.

Tout ceux qui sont venus à la Kabbale ont commencé à étudier parce qu’à un certain moment, il sentirent qu’ils étaient entrés dans un tel brouillard. En d’autres termes, une personne ne se sent plus maître de sa vie, lorsque tout suit un ordre clair. Ici, apparaît un facteur obscur qui le déconcerte.

La fonction protectrice de l’organisme, qui veut se sentir confiant et sûr qui veut se tenir fermement sur le sol,avoir le contrôle de ses mains,et savoir qu’il a un travail,de l’argent,la santé et la retraite, commence à opérer. Mais, soudain, vous voyez tout cela disparaître dans le brouillard.

L’humanité entière se sentira dans cette condition. Et quand, au lieu d’être l’état personnel de quelqu’un, cela commencera à se produire sur une grande échelle, ce sera redoutable. Mais cela nous poussera vers la prochaine étape, nous obligera à chercher une protection, une nouvelle fondation, et nous conduira au niveau végétal.

Au niveau végétal, les gens seront obligés de chercher comment se tenir ensemble, c’est-à-dire, comment atteindre la connexion globale et intégrale, volontairement, consciemment, et en comprenant qu’ils ne pourront pas survivre sans cela.

C’est comme si nous étions tous sur un radeau flottant sur l’eau. Imaginez que tout le monde fasse des mouvements non coordonnés qui balancent le radeau dans des directions opposées. Afin de ne pas le renverser, nous devons nous tenir l’un à l’autre et maintenir l’équilibre tout le temps, sinon, nous nous noierons ! Ce sentiment  régnera dans le monde.

Toute la différence est dans l’intention

Dr. Michael LaitmanQuestion: Deux forces agissent dans le monde: la force du don et la force du désir de recevoir, créé comme l’existence de l’absence. Quel est mon «moi», mon intention ? D’où cela vient-il?
 

Réponse: Nous ne sentons pas le Créateur, car nous sommes dans un seul désir: le désir de recevoir. Même si je veux donner, c’est juste pour m’amuser. En réalité, je suis déconcerté dans l’intention et l’action. Mon action peut être soit recevoir, soit donner. Et elle peut être accompagnée par l’intention de recevoir pour moi-même ou l’intention de donner à l’autre. Il n’y a rien d’autre, et c’est là toute notre vie.

Dans notre monde, il y a l’action de recevoir et l’action visant à donner à l’autre, ainsi que l’intention de recevoir pour soi-même. Mais l’intention de donner à l’autre n’est pas là, c’est ce que je ne suis pas capable de faire. Je peux donner quelque chose à quelqu’un ou recevoir quelque chose de quelqu’un, mais mon intention est dirigée exclusivement vers ma propre réception, alors que l’intention de donner à l’autre appartient au monde spirituel, mais je ne peux pas l’atteindre. Ce n’est pas de ma faute : je fus créé ainsi.

Il n’y a aucune confusion ici : Toute ma routine est orientée vers l’auto-satisfaction.

Ce dont j’ai besoin est une intention, et c’est la chose la plus importante pour moi, indépendamment de l’action que j’exécute (!) : Donner ou recevoir. Je donne à mon enfant, à ceux que j’aime, aux amis, et même à mon employeur, car je reçois une récompense en nature ou en argent, sous forme de respect, de pouvoir, etc.

La clé ici est l’intention, selon laquelle je fonctionne. Comment puis-je obtenir l’intention pour l’amour de donner aux autres êtres humains ? Et qu’est-ce que cela va me rapporter ?

C’est là que le problème survient. Si toute la réalité existe en dehors de moi, alors ce que je reçois actuellement à l’intérieur est uniquement sa part minuscule appelée «ce monde». Il est terriblement petit, serré, limité dans le temps, l’espace, et tout le reste, mais en traversant de l’autre côté, je vais me débarrasser de toute limitation.

C’est la différence entre les intentions. Si mon intention est dirigée vers moi, je ne serai pas capable de sentir rien de plus que ce que je perçois aujourd’hui. Si mon intention est dirigée vers l’unité avec l’autre, d’être en lui, alors je me sauve de cette horrible vie avec sa fin inéluctable et monte au degré suivant de la vie, je vis en dehors du corps. La seule différence est dans l’intention.

De la 4e partie de la leçon quotidienne de Kabbale 26/08/2011, «un seul commandement»

« Laisse mon peuple partir! »

Dr. Michael LaitmanQuestion : Jusqu’où doit aller l’humanité pour réaliser que le vrai problème est l’ego?

Réponse: Nous devrons aller jusqu’à la fin. Et je vois déjà les économistes se mettant à parler avec les mots de la Kabbale et comparant notre ego avec une tumeur cancéreuse.

A quelle limite le monde doit aboutir avant qu’il n’atteigne cette prise de conscience ? Proche d’une totale auto-destruction , car c’est ainsi que notre ego fonctionne. Ç’est exactement comme l’histoire de Pharaon. Imaginez une grande et belle terre, une véritable oasis au milieu du monde misérable des anciens, qui se ruine complètement suite aux dix plaies d’Egypte et la seule raison est que notre ego têtu persiste à demeurer sur son terrain.

Et il est incapable de faire autre chose parce qu’il ne sent pas ou ne comprend pas qu’il existe une solution. Nous pouvons utiliser cet exemple pour voir que nous devons toujours aller vers l’ego et lui demander : «Laisse mon peuple partir! »

L’effet spectateur

Expérience psychologique

Explication: Il y a beaucoup de gens dans une rue centrale de New York. Il semblerait que si vous aviez un accident, il y aurait quelqu’un pour vous aider. Mais en réalité, avec beaucoup de gens autour, il y a beaucoup moins de probabilité que quelqu’un se lève pour vous, que si une seule personne avait été près de vous. La raison en est que quand il y a une foule, il est plus facile de transférer la responsabilité à l’autre: il y a une «diffusion de la responsabilité».

Expérience: Dans une station de métro bondée, un « acteur »  est couché sur le sol et gémit de douleur, demandant de l’aide. Tout le monde passe, jetant un regard de côté. Aider serait gênant et même dangereux. Personne ne l’a aidé pendant 20 minutes.

L’explication du  psychologue: Deux règles  contradictoires s’affrontent :

  • Je devais aider;
  • Je devrais faire ce que font les autres.

Une foule d’étrangers se traduit par: cela ne vaut pas la peine d’aider, et il est difficile d’aller contre leur opinion. Ils forment un groupe temporaire qui dit: « ne vous impliquez pas ».

L’expérience se poursuit: Une « actrice »  est couchée  sur le même lieu comme  si elle s’était évanouie. Quatre minutes plus tard, trente-quatre personnes sont passées sans s’arrêter. Une femme s’arrêta, a pris un avis, mais s’est conformée à la règle et n’a rien fait. Mais quand quelqu’un d’autre est venu pour aider « l’actrice » malade, la femme a rejoint immédiatement le nouveau groupe avec une nouvelle règle: «Pour aider».

L’expérience se poursuit: Cette fois-ci un «acteur» est habillé comme un monsieur respectable, ressemblant beaucoup aux  gens autour de lui. Il faut à peine six secondes avant qu’il ne soit sauvé, et que quelqu’un l’appelle même «monsieur ». Tout le monde devient soudainement un bon Samaritain.

Explication: Tout le monde veut l’aider parce qu’il fait partie du  «bon »  groupe. Si nous nous sentons tous proches les uns des autres, chacun d’entre nous ressent le besoin d’aider tout le monde.

Aucun pays ne peut affronter seul la crise

Dr. Michael LaitmanAvis: (Kim Sung-Hwan , ministre des Affaires étrangères et du Commerce de la République de Corée): « La communauté internationale a l’expérience pour surmonter les difficultés économiques telles que la crise financière mondiale de 2008. Mais aucun pays ne peut faire face seul à ces chocs mondiaux. Cela exige une coopération étroite entre tous les membres de la communauté internationale. Aujourd’hui, il est extrêmement important de conjuguer les efforts. »

Mon commentaire: la coopération devrait exister non pas parce que personne n’a la force de surmonter seul la crise, mais parce que la crise a été provoquée dans le but de nous faire découvrir la nécessité de nous unir en un tout

Le président de la Banque mondiale: nous entrons dans une «phase nouvelle et plus dangereuse» de la crise

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (Tiré de « Theaustralian.com.au »): «Le monde est entré dans une« phase nouvelle et plus dangereuse » d’incertitude économique en raison de la crise de la dette souveraine en Europe, selon Robert Zoellick, président de la Banque mondiale.

«Bien qu’ayant résolu pendant des décennies les problèmes au sommet des institutions américaines et internationales, M. Zoellickne pourrait offrir aucune solution prête aux problèmes de l’Europe.

« Il a exhorté les dirigeants européens à approcher les malaises de la dette souveraine de leur continent avec un plus grand sentiment d’urgence, et a déploré les structures de l’Union européenne qui rendent difficile une réforme économique efficace.

« Ce n’est pas la même chose qu’en 2008 (lorsque la précédente crise financière mondiale a frappé), a-t-il dit.

« Sur le plan positif, les gens ont payé leurs dettes et ce n’est pas le même choc soudain comme en 2009. Mais, d’autre part, les pays les plus développés ont utilisé l’espace budgétaire, et la politique monétaire est à peu près autant relâchée que cela puisse être. »

Mon commentaire: Tout se déroule conformément au plan: la nature nous presse, en nous laissant encore un temps de réflexion. Puis la pression va augmenter, et il n’y aura  plus de temps pour penser. Évaluer la situation correctement et comprendre qu’on doit rapidement devenir global et intégral: c’est la  solution à tous les problèmes. Saurons-nous comprendre cela avant qu’il ne soit trop tard?

La seule religion est la révélation du Créateur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Dans l’histoire, beaucoup de personnes ont fait des choses terribles au nom de Dieu, et la question est: Est-ce leur immoralité qui l’a faite, ou était-ce une interprétation correcte des écrits immoraux qui le commandait?

Invariablement cependant, en dépit que cela soit complètement étranger à la question, les personnes vont pointer les terribles athées à travers l’histoire, comme Staline, Pol Pot et Mao, et à tort, Hitler.

Hitler n’aimait certainement pas le catholicisme, et il a certainement donné le même sort aux prêtres  et aux catholiques dans les camps. Il essaya plusieurs fois d’imposer son type de christianisme dans le pays pendant son régime, il se considérait comme faisant l’œuvre de Dieu (selon Mein Kampf et plusieurs discours), ses soldats ont dû prêter un serment à Dieu d’allégeance et ont mis en évidence sur leurs uniformes la phrase « Gott mit uns» (Dieu avec nous). Son régime a même interdit les livres  « rabaissant » la foi ou Dieu, ou que le darwinisme avait préconisé.

La question est: «Est-ce ces éléments fondamentaux du christianisme, du judaïsme et de l’islam, qui ont abouti à de tels événements, même (ou surtout) lorsqu’ils sont correctement appliqués? »

 Réponse: Selon la Kabbale, la seule religion au monde est la révélation du Créateur à toutes les personnes dans le monde comme la seule force de contrôle. Nous pouvons découvrir la seule force dans sa manifestation matérielle. Cette matière est nous-mêmes.

Si nous essayons de nous changer à partir de l’égoïsme vers l’amour et le don sans réserve, alors selon la loi de l’équivalence de la forme, la force supérieure de la nature est révélée, ce qui est appelé « Boré», des mots « Bo » ou « viens » (atteindre) et «» ou «voir» (découvrir). Tout le reste est des inventions humaines, et donc, il y en a beaucoup d’entre elles, et elles ne sont pas basées sur une étude du monde ou de la nature.

Page 1 des 2712345Dernière »