À la zone neutre entre le bien et le mal

Dr. Michael LaitmanNous n’avons pas aucun libre choix dans ce monde. C’est un monde de résultats, et c’est ce qui le rend si différent du monde spirituel parce que quand une personne se lève là-bas, ayant atteint un niveau spirituel, elle gagne le libre choix dans la pensée, de décision et d’action. C’est parce qu’elle contient toutes les forces, tandis que notre monde ne contient que leurs résultats.

Ici, nous recevons déjà les images toutes faites et nous n’y pouvons rien changer. Si nous voulons agir de nous mêmes, nous devons relever le niveau spirituel, au niveau du libre choix, le niveau des forces. Quand nous révélons ces forces à l’intérieur de nous et que nous les sentons (en considérant que tout devient révélé qu’à l’intérieur d’une personne), puis nous gagnons la capacité d’agir par notre propre libre choix et nous décidons pour nous-mêmes ce qui nous oblige à activer ces forces ou d’autres.

Ce travail est appelé l’œuvre du Créateur. Après tout, en gagnant la possibilité de faire le bon choix dans l’ensemble de ses actions, il remplace progressivement le Créateur dans le contrôle des forces de la nature. C’est ainsi qu’il atteint progressivement un moment où toute la réalité relève de Son pouvoir.

Il révèle en permanence de nouvelles forces, comme si cela se passait dans une forme libre. Après tout, il y a seulement deux autorités: celle du don dans sans réserve et celle de la réception. Ces deux forces proviennent du Créateur, mais où est l’homme ici?

L’homme se trouve entre ces deux forces qui agissent sur lui dans un équilibre parfait. Il se trouve dans la zone neutre, qui ne dépend pas de la force du don sans réserve ou la force de réception. La force du don sans réserve est appelé la « sainteté » et la force de réception, «l’impureté», parce qu’elle est égoïste. Et la partie neutre n’appartient à ni l’une ni l’autre et elle est appelé Klipat Noga.

Dans cet état, où une personne ne sait pas exactement « de quel côté« est la vérité est: Sur le côté de la force égoïste (Klipa) ou sur le côté de la sainteté (don sans réserve), elle se trouve exactement au milieu entre les deux, et les gagne la liberté de choix.

Mais une question se pose: Comment est-il possible de choisir si vous êtes exactement au milieu de l’échelle et vous avez des chances d’égalité absolue des deux côtés: 50/50, ce qui est un calcul exact, correct? Après tout, une personne ne sent pas qu’elle est corrompue d’une manière ou qu’elle se ment elle-même. Alors, comment peut-elle choisir le chemin à prendre, en vertu de quoi avancer dans la vie: pour tenter de recevoir de plus en plus pour elle-même ou au néanmoins atteindre une certaine forme spirituelle, de don sans réserve?

Ce choix est ce que nous discernons en travaillant sur notre environnement. Après tout, une personne ne sait pas quoi choisir et elle reste à cette question. Mais si elle veut vraiment faire le bon choix, alors elle doit se placer dans le bon environnement. Et puis l’environnement aide à voir où est la vérité.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed