Qu’adviendra t-il de nous?

Dr. Michael LaitmanDe l’état initial où toutes les âmes étaient ensemble (Σ), nous avons transité  vers le monde de la rupture, puis  nous  sommes  tombés dans notre monde. Puis, après le développement de l’égoïsme et l’inclusion mutuelle de toutes ses parties, nous avons atteint un  tournant  (1995), au moment  où nous avons besoin  de  commencer à corriger notre ego pour revenir à l’état initial.

Toutefois, si le premier état ​​a été créé par la Lumière, le Créateur, nous créons nous-mêmes l’état final. Il y a une grande différence ici: nous devenons semblables à la Lumière, le Créateur. C’est le but de la création.

Nous sommes nés sans aucune conscience de nous-mêmes,  comme une goutte de sperme dans l’utérus qui n’est encore rien devenu. Puis nous passons par une période de préparation,  nous acquérons la puissance du bien (+) et du mal  (-), et grâce à ces forces nous pouvons nous développer sur le chemin spirituel.

Chacun mène sa propre guerre intérieure, et ensemble, nous menons des guerres dans la société, l’humanité, jusqu’à ce que nous révélions la vérité en avançant dans la ligne médiane. Dans le même temps,  le plus et le moins forment  ensemble  en nous un tout. Le moins ce sont les forces de notre égoïsme, et  le plus ce sont les  forces de la Lumière en nous. De cette façon,  nous avançons.

Nous devons mener ce travail difficile, consciemment et raisonnablement. Essentiellement, c’est ce que nous avons à faire. Après tout, nous devons revenir à l’état initial,  le révéler  au plus profond de nous. Pour ce faire, nous devenons plus sages, plus sensibles, et plus évolués.

En commençant par l’état actuel, nous commençons à plonger au plus profond de nous: les mondes d’Assiya, de  Yetsira, de Beria, d’Atsilout et d’Adam Kadmon, et à la fin  nous atteignions le monde de l’infini (∞). Notre principale atteinte est la connaissance de notre propre mal.

Nous atteignons tout dans notre ego. En l’orientant vers  le don sans réserve , nous continuons  à nous enfoncer et  à révéler les mondes supérieurs en lui,  jusqu’à ce que tous les mondes , tout Malkhout du monde de l’Infini que nous avions dans l’état initial, se transforme pour obtenir l’intention de donner sans réserve . De cette façon, nous passons par le second état, qui comprend tout  notre chemin, et atteignons  le troisième état.

Comme le  Baal HaSoulam l’écrit, la méthode de la Kabbale nous permet de révéler le mal, l’égoïsme, à  l’intérieur de nous. Comme nous le corrigeons, nous nous enfonçons plus profondément, et là nous révélons tous les mondes, toute la réalité spirituelle. Après tout, le Créateur n’a rien créé que ce soit sauf  le désir de recevoir. Ce désir a pris une forme égoïste  à la brisure, et maintenant nous avons besoin de le corriger en  don sans réserve.

Aujourd’hui nous nous sentons comme si nous existions dans une réalité  misérable, sombre et limitée. Etant  opposés à la Lumière, nous ne pouvons que le percevoir. Nous sommes comme une goutte de sperme qui n’a aucune idée de ce qui  adviendra de lui.

Cependant, comme nous évoquons  la Lumière pour nous développer et  changer notre désir de recevoir en celui de donner sans réserve, nous l’atteignons, le Créateur, selon la loi de l’équivalence de forme, jusqu’à ce que notre désir et la Lumière deviennent semblables l’un  à l’autre.

Du cours n°3  de la  Convention en Allemagne du  06/08/2011

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: