Soyez rassurés par la signature du chef qui est garant

Dr. Michael LaitmanTout d’abord, je dois m’engager à me lier avec les autres afin de révéler la propriété du don sans réserve. Mais il faut beaucoup de temps pour arriver à ce besoin, ce qui est appelé «le temps de préparation ». A ce stade, je révèle la mesure où je suis incapable de me connecter aux autres, ne le désire pas, et les déteste.

C’est là où je rencontre la haine. En vérité, ce n’est pas la haine pour une autre personne, mais pour la propriété du don  sans réserve lui-même. Rejeter une autre personne c’est rejeter le Créateur, Sa propriété du don sans réserve. C’est pourquoi je dois organiser le soutien de mon environnement, de cet ami même avec qui je veux me connecter en lui demandant son aide: «Je te hais, et j’ai besoin de ton  aide » Après tout, il y a une force très spéciale appelée la « garantie mutuelle», comme il est dit: «C’est ainsi qu’un homme aide son prochain»

Voilà comment j’obtiens le soutien qui est déposé sur mon compte puisque je l’ai attiré par une autre source. Et dans la mesure où j’atteins cette garantie mutuelle, où je le soutiens et qu’il me soutient, on essaie de se rapprocher de l’autre et on ne peut pas! Puis nous découvrons que la garantie mutuelle n’aide pas non plus parce que Celui qui la soutient est absent. Nous avons besoin du Créateur pour être un témoin, un garant qui signe notre contrat.

C’est comme si nous manquions de «chef de banque », et donc notre garantie n’est pas valide. Elle doit être soutenue par le capital et par le pouvoir. Cette force qui peut nous unir est la Lumière! Et la Lumière se révèle à travers notre réciprocité. C’est ce qui nous distingue de tous les autres cas de garantie, comme par exemple entre des criminels qui se sont unis dans le but de voler. Après tout, ils ne se sont pas liés pour mettre en œuvre le don sans réserve mutuel.

C’est un profond discernement qui montre pourquoi nous sommes capables de prendre conscience de  nous mêmes de cette manière, bien que se lier n’ait pas aidé tous les autres qui ont poursuivi des buts matériels et qui n’ont pas reçu la Lumière qui ramène vers le bien. Il doit y avoir une garantie mutuelle, qui contient la force du Créateur, la force de la Lumière à l’intérieur de celle-ci.

Ceci est décrit comme: « Israël (qui vise directement  le Créateur), la Torah (la Lumière de la correction), et le Créateur sont un. » C’est la seule façon de se connecter: Quand nous (le Créateur, le groupe, et moi-même) sommes ensemble. Autrement, cela ne fonctionnera pas. Il n’y aura pas une force qui puisse faire démarrer le moteur, ensuite nous allons simplement sortir de piste. Nous ne serons pas en mesure de nous interroger, comme si nous étions  dans un circuit mort sans électricité.

Mais si nous travaillons d’une manière où l’un soutient l’autre, avec la puissance du Créateur qui se déroule entre nous, ce n’est qu’ainsi que nous arriverons au bon système où le Créateur est révélé. C’est ainsi que la qualité du don se révèle parmi les créatures. Nous créons des récipients spirituels hors de nous-mêmes, et en leur sein la Lumière, le Créateur sont révélés. 

Du cours du  15/08/11, passages sélectionnés lors de la Journée de l’amour

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed