L’infini qui coule à travers vous

Dr. Michael LaitmanLa garantie mutuelle, c’est quand nous nous unissons tous d’une manière à ce que chacun accomplisse les désirs de l’autre. Aucun de nous ne peut se réaliser de lui-même, cela est impossible dans le monde spirituel. Je ne peux que répondre aux désirs de quelqu’un d’autre, à 100%.

Si j’atteins le monde de l’Infini, cela signifie que tous les récipients spirituels (désirs) sont devant moi, et que je les remplis tous avec la Lumière de NaRaNHaY, qui passe à travers moi comme une Lumière infinie qui coule à travers moi vers les autres.

Et je reste avec la Lumière de Nefesh de Nefesh présente en moi, tout le temps. La Lumière restante passe à travers  moi et remplit le récipient extérieur que j’ai joint à moi-même. Et c’est ce que chacun fait!

Pour moi, les désirs de l’autre sont « circulaires » (Igoulim), ce qui signifie qu’ils sont illimitées. Cependant, la forme dans laquelle je les accomplis est une  « ligne droite » (Kav Yashar), ce qui signifie que ceci est le travail avec les écrans. De cette façon, je me transforme en un désir  « droit » infini si je désire répondre  au désir infini « circulaire » des autres gens sans aucune limitation à ma fin.

Personnellement, je suis limité dans ma capacité à satisfaire autrui, mais  je perçois toujours les autres comme exempts de limites. La limitation existe seulement en moi, en  combien je suis capable de  leur donner sans réserve. 

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 18/08/2011 , Talmud Esser Sefirot

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed