Le Canal direct de la lumière

Dr. Michael LaitmanLe Baal HaSoulam, L’étude des dix Sefirot, partie 1, « Tableau des réponses pour le sens des mots, » Question 47: Qu’est-ce qu’une Kav (ligne)? Kav indique un discernement de haut en bas qui n’était pas là auparavant. Elle désigne aussi bien une frêle He’arah (illumination) qu’auparavant.

« Une ligne » est un sentiment de contrainte. Je me sens moins que quelqu’un qui est au dessus de moi. Par ailleurs, une ligne est la restriction de ma réception, en fonction de la «taille» et du « poids », je suis limité par deux conditions : La hauteur qualitative du degré dans lequel je suis et sa valeur quantitative que je peux découvrir et accepter.

C’est un sentiment qu’au-dessus de moi, il y a un autre escalier entier, des degrés plus élevés et des propriétés plus exaltées. D’un autre côté, je sens que je ne reçois pas l’infini de tous côtés, mais que je suis limité et ne peut communiquer avec le Créateur que sous la forme d’un canal direct, un tube s’étendant de haut en bas, ce qui est appelé « une ligne ».

En d’autres termes, nous ne devons pas visualiser une ligne géométrique, mais plutôt les restrictions que le désir de recevoir du plaisir expérimente. Tous les concepts doivent être traduits en sentiments. Mais il n’y a aucune émotion sous la forme d’une ligne. Une ligne est un signal supérieur accepté de ce que je ressens que je suis censé évoquer en moi.

Supposons que je travaille dans une usine ou dans une organisation. Et à mon poste du travail  et à l’endroit où je suis, je suis sous l’ensemble de la hiérarchie de chefs plus essentiels que moi. Et donc, je me sens en-dessous d’eux en propriété. Par ailleurs, il y a une différence dans leur capacité à agir ou à obtenir toutes sortes d’avantages et de rémunération (accomplissement) du travail, ce qui signifie que par rapport à eux, je suis limité en termes quantitatifs. Par conséquent, je me sens en restriction verticale, en fonction de la hauteur (à partir de haut en bas), ainsi qu’en  restriction quantitative à cet endroit précisément (horizontalement).

Une ligne indique un discernement de haut en bas qui n’était pas là auparavant. C’est-à-dire je ressens ce qu’est être «en haut», parce que j’ai des »souvenirs » d’eux, les données informationnelles (Reshimot). Et donc, je peux les comparer avec mon état actuel. Je comprends la différence entre la ligne du dessus et ma position dans laquelle je me sens actuellement. Cela donne une restriction sur la taille, c’est-à-dire par rapport au Créateur et par rapport à Ses propriétés.

Cela désigne aussi bien une illumination plus fragile qu’avant. Après tout, auparavant, elle a été reçue sans aucune limitation dans le haut (la tête) de la ligne, alors que maintenant, à son extrémité ou au milieu, elle est limitée à la réception.

Ce sont deux expériences totalement différentes. Le sentiment que vous êtes au bas de la ligne est dû au manque d’adhérence avec le Créateur. Un sentiment de la petitesse de ma capacité de recevoir est dû à l’absence de la capacité de donner. Cela signifie que seule la limitation est qualitative et le reste est quantitatif.

De la 3e partie de la leçon quotidienne de Kabbale 07/07/2011, Talmud Esser Sefirot

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed