De quoi ne parle pas le ministère de l’Éducation ?

Dr. Michael LaitmanQuestion :  Les enseignants et les élèves sont en difficulté aujourd’hui. Les enseignants sont impuissants : Ils n’ont pas les outils pour répondre aux défis du monde moderne. Pendant ce temps, les étudiants sentent un nouveau niveau d’hostilité, qualitativement supérieur, envers le processus d’éducation. Ils n’ont absolument aucune envie d’aller à l’école ….

Réponse : Je pense que les deux parties sont proches pour discuter de ces questions ensemble. Après tout, l’impasse, que chacun voit clairement, n’est bénéfique ni pour les étudiants, ni pour les enseignants, ni pour le système d’éducation.

Je pense que dans ces circonstances nous devons devenir une voie de jonction : Nous devrions présenter notre point de vue sur le problème à la société et suggérer des changements massifs dans le système éducatif. Il devrait y avoir un livre décrivant notre méthode en détail, pour qu’il puisse être appliqué dans la pratique.

En effet, dans ces nouvelles conditions, le ministère de l’Éducation perd le contrôle sur les écoles. Le ressentiment et l’inefficacité va atteindre un tel niveau, que les élèves ne viendront plus aux classes. Les enseignants, d’autre part, ne seront pas disposés à suivre les ordres irréalistes et irréalisables venant d’en haut.

C’est pourquoi nous devons offrir un livre qui présenterait nos recommandations sur la façon de changer cette situation, dans les conditions actuelles et futures. Il ne doit pas être uniquement une liste de mesures, mais un manuel d’éducation. Les enseignants doivent apprendre à élever des enfants, la façon de construire la réciprocité dans une salle de classe, etc. Cela doit être une méthode à part entière, pas seulement des éléments d’informations isolés.

Par ailleurs, ce livre sera destiné à la fois à l’enseignant et à l’étudiant. Il n’est pas nécessaire de cacher quelque chose. Nous parlons d’un manuel qui les prépare à l’interaction et la compréhension mutuelle.

Nous devons réaliser qu’auparavant, les connexions furent construites, dans notre monde égoïste, de haut en bas. Les dirigeants du monde ont imposé leur pouvoir au peuple, et il en fut ainsi pour tous les autres systèmes, y compris le système d’éducation. Toutefois, la situation évolue : Les lois et les parlements ne peuvent plus gouverner le pays, les gens ne peuvent plus recevoir de soutien de leur part, et une connexion est en train de disparaître.

C’est aussi ce qui se passe dans les salles de classe. Avant, tout le monde s’asseyait en face d’un enseignant et recevait une portion hebdomadaire de connaissance et des instructions. Chacun devait étudier pour passer les examens. La situation est en train de changer : Les deux côtés ne sont plus capables de soutenir une telle relation, car une connexion intégrale s’est révélée, selon laquelle chacun doit être égal, tout comme Bina et Malkhout deviennent égaux l’un de l’autre. Seul de cette manière, un nouveau système sera révélé : La méthodologie sera transmise de génération en génération à travers des relations égalitaires.

Avec le temps, en développant des technologies plus raffinées, le monde se rendra compte que ces nouvelles réalisations nous relient, et que, grâce à cela, nous recevons une nouvelle «énergie»: la Lumière qui Réformes. En vertu de cette lumière, nous serons soudainement capables d’agir véritablement dans la société humaine, parmi nous, dans notre interconnexion à un point tel, que cela deviendra une nouvelle étape dans le processus.

Au prochain niveau de développement dans le monde, nous devrons utiliser la force de notre connexion pour créer littéralement de nouvelles choses. Je ne veux pas ressembler à un rêveur, mais je vais néanmoins donner un exemple : Disons que nous allons créer une imprimante utilisant l’énergie positive, qui coule parmi nous, pour produire des impressions. Ce sont les hauteurs que l’industrie high-tech peut atteindre : En nourrissant ses créations avec la force de l’unité entre nous, nous donnerons à la matière des formes nouvelles et différentes. Peu importe ce qu’elle deviendra : maisons, voitures, etc …. Nous ne comprenons toujours pas à quel point notre monde est en train de changer.

Pour en revenir au système d’éducation, il doit se joindre au processus de changements avant tous les autres. C’est, en effet, un problème mondial aujourd’hui.

De la 4e partie de la Leçon quotidienne de Kabbale du 18.08.2011, « La Nation »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: