Ne vous donnez pas un sentiment de culpabilité comme un voleur pris au piège

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous apprendre à haïr notre mal encore plus que nous le faisons maintenant?

Réponse: Nous ne serons jamais capables de nous résoudre à détester notre propre mal ou d’aimer la bonté. Cette attitude ne peut être créée en nous que par la lumière que ramène vers le bien. C’est exactement l’action qu’Elle effectue.

Nous n’avons besoin de rien en dehors de la haine du mal. Nous allons construire tout le reste au-dessus. Et si nous arrivons à sentir une véritable haine pour le mal, que nous acquérons de la Lumière, alors nous faisons en sorte que cette haine soit correctement et immédiatement utiliser pour construire notre attitude face à la Lumière, à la bonté.

Je ne vais pas rester là ayant un sentiment de culpabilité, en se demandant pourquoi je suis si mal. Ce n’est pas nécessaire du tout, car dans ce cas, je suis tout simplement à l’intérieur de mon ego. C’est une mauvaise approche de l’aide de la révélation du mal-comme un voleur qui se donne un sentiment de culpabilité pour avoir volé une fois qu’il a été pris parce que maintenant il va souffrir de cela.

Une indication de la bonne évolution (avec l’aide de l’étude, le groupe, et la diffusion), c’est quand j’accepte la révélation du mal avec joie parce que c’est ce qui me permet d’avancer. Il y a une histoire à propos de Rabbi Akiva qui rit quand il a vu comment le Temple avait été détruit parce qu’il percevait cela comme un signe que la correction finale se rapprochait.

Après tout, rien n’est nécessaire en dehors de la révélation du mal. Si le mal devient révélé avec l’aide de la bonne préparation, et si elle est utilisée correctement, alors nous atteindrons immédiatement le bien.

Tout bien est construit sur la révélation du mal. Par conséquent, si une personne ne révèle pas le mal comme un voleur piégé qui n’a pas réussi à voler à cause de son égoïsme, mais révèle plutôt le mal dans son attitude envers les amis et le Créateur, puis dans cette révélation du mal, il se sent immédiatement en opposition, celui qui a révélé le mal, la Lumière qui ramène vers le bien. Il adhère immédiatement à la Lumière et, basé sur la révélation de ce mal, construit le commandement, ce qui signifie va de la conséquence à la cause.

 De la 1ère partie de la leçon quotidienne de Kabbale 10/08/11, Shamati

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed