La sensation finale

Dr. Michael LaitmanQuestion: Est-ce que la vague de protestations en Israël est due au rôle de la nation d’Israël, ou toutes les nations les vivront-elles aussi un jour?

Réponse : Les mêmes problèmes devront être résolus dans le monde entier. Sur le plan matériel, les gens seront obligés d’apporter une garantie mutuelle, qui assurera la justice sociale. Alors les nations seront en mesure d’introduire une distribution qu’elles estiment juste.

Et combien vous donnez à tout le monde n’est pas important. Ce qui importe est la sensation finale: Nous sommes tous ensemble et nous allons bien. Je suis satisfait de ce que les autres ont reçu et je suis parmi eux.

Indépendamment des sociétés et des pays dont nous parlons, la clé est que chacun se sente satisfait. Et ce n’est pas une question d’argent, mais précisément de la sensation finale.

Dans la phase intérimaire, nous devons pourvoir tous ceux qui manquent de nourriture et de produits de base. Nous devons élever les nécessiteux, au-dessus du seuil de pauvreté-il ne faut même pas argumenter. Ils reçoivent le supplément nécessaire et ensemble nous discuterons ensuite de nos problèmes actuels. Quand une personne n’a rien à manger, il n’y a rien à discuter avec elle, tandis que le reste dépend de la sensation.

De la 5ème partie de la leçon quotidienne de la Kabbale 24/08/2011, Discussion sur l’Arvut et la justice sociale

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed