Répartition équitable: rien pour personne

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les gens sont incapables de parvenir à un accord sur ce qu’est une distribution équitable. Chaque personne a sa propre «justice». Alors, comment est-il possible de l’établir ?

Réponse: Vous avez raison: Comment est-il possible de comprendre ce qu’est une distribution équitable quand une personne a besoin de 500g de pain par jour et une autre de 2.5 kg? Cela dépend de ses habitudes et de ses qualités innées. Certaines personnes sont tellement astucieuses et rapides qu’en deux heures, elles peuvent gagner autant d’argent qu’une autre le fera en une semaine.

Une personne a des capacités si merveilleuses qu’elle obtient une excellente profession et gagne beaucoup d’argent, tandis qu’autre reste un simple ouvrier en bleu de travail. Partout où nous regardons, nous voyons ces grandes différences parce que par nature nous sommes différents et c’est pourquoi, ce que nous devons considérer comme une distribution équitable n’est pas très clair.

Si nous pouvions « scanner » une personne et créer une carte très précise d’elle, montrant le genre d’épanouissement dont elle a besoin, puis si nous pouvions satisfaire chaque personne, si nous avions un tel dispositif et de telles capacités, alors que pourrait-il y avoir de mieux! Tout le monde serait alors certain d’être satisfait équitablement. Même si les personnes n’étaient pas satisfaites intégralement, mais seulement à 50-80%, tout le monde aurait pourtant le même degré de satisfaction.

Cependant, nous n’avons pas cette capacité ! Ainsi, il s’avère que nous donnons plus à une personne qu’à une autre, mais sur quelle base ? Parce qu’elle le mérite plus ? Mais peut-être que la nature l’a créé talentueuse. Nous ne voyons pas ou ne ressentons pas cette justice.

Lorsque nous parlons d’égalité, nous entendons alors l’égalité des conditions extérieures pour tout le monde. Mais cela est inexact ! Ainsi, il s’avère qu’il est impossible d’établir l’égalité et la justice sociale. La justice sociale et l’égalité ne peuvent être que relatives. Mais afin d’évaluer cette proportion, je dois être à la fin de la correction, quand je suis inclus dans tout le monde et que je connais les préoccupations de chaque âme, en la ressentant comme étant ma propre âme.

Alors, je serai capable de voir toutes les âmes devant moi, à travers tous les temps et dans tous les états, et de donner à chacune d’entre elle la satisfaction dont elle a besoin au moment précis, selon sa forme unique. Autrement dit, même si vous avez reçu une chose il y a un instant, et l’instant d’après une autre, la même chose arrivera aussi avec tous les autres. A l’intérieur de ce système, tout change constamment, comme dans une marmite en ébullition. Ainsi est-il possible de parvenir ici à une répartition équitable ?

Mais regardez ce que le Créateur fait ! Tout d’abord, il ferme le robinet et dit: «Aucun de vous ne recevra quelque chose! Si vous voulez, je ne vous donnerai qu’une petite portion, juste assez pour que vous puissiez vivre, et que vous ne mourriez pas. Et vous recevrez tout le reste à la seule condition que vous commenciez à vous aimer les uns les autres. C’est-à-dire, vous devez tout d’abord neutraliser les différences que j’ai créées en vous.  »

« L’amour couvrira tous les péchés », et alors il y aura pas de différence entre nous. Si j’aime les autres, alors je ne m’inquiète pas s’ils reçoivent quelque chose à ma place. Que chacun soit satisfait à l’infini – je ne me sens pas mal pour autant ! Je ne vérifie combien chaque personne a et je n’aborde pas les autres avec un critère égoïste, avec envie et haine.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 07.09.11, « La Nation »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed