La crise est là pour notre propre bien!

Dr. Michael LaitmanQuestion: A une époque où les gouvernements sont incapables de gouverner, les économistes sont incapables de réguler, et les nations sont en plein désarroi, à la fois par eux-mêmes et en raison de la manipulation venant des réseaux virtuels, le monde est confronté à une menace d’instabilité. Que peut apporter ce navire qui se trouve dans une mer houleuse pour retourner à l’équilibre?

Réponse: En ce moment l’interdépendance mondiale, intégrale,  universelle entre tous est révélée dans notre monde de plus en plus clairement, et cela se passe dans tous les domaines et les dimensions de l’activité humaine. Cette interconnexion mondiale paralyse tous nos efforts pour réglementer quoi que ce soit par des méthodes périmées, telles que les méthodes énergiques, politiques, économiques et sociales.

La seule façon que nous savons de contrôler les choses est la façon égoïste, au sein d’un système circonspect, en considérant la source de pression, l’objet de pressions, et l’objectif. Mais le monde a acquis une partie intégrante, sous forme analogique de la dépendance mutuelle universelle. Ceci est l’expression de la prochaine étape de développement de l’humanité, l’état de totale interaction entre les différentes parties d’un organisme. C’est le plan de l’évolution de notre développement, par nature, le plan de l’évolution.

L’apparition de l’image altruiste de notre degré de développement suivant au sein de notre égoïsme, de la société individualiste est de mettre en lumière notre opposition à cette image. C’est l’essence même de la crise, notre manque de correspondance au niveau suivant.

Nous assimilerons notre prochain état soit par le chemin de la souffrance ou grâce à des efforts de réalisation et de volonté. De toute façon, nous devrons l’étudier et nous changer pour répondre à ses demandes pour la même raison que les créatures qui ont été incapables de s’adapter aux nouvelles conditions et exigences de la nature se sont éteintes. Mais la nature a prévu notre ascension à ce niveau-là de réalisation de l’harmonie avec la nature. Pour accomplir cela, nous devons devenir intégralement interconnectés comme un tout, comme toute la nature. Dans notre langage, cette demande signifie, « tout le monde aime tout le monde», et «tout le monde est inclus dans tout le monde. »

La façon d’effectuer cette demande de la nature est d’appliquer la méthode de correction de notre égoïsme appelée «Kabbale», qui vient du mot « recevoir ou acquérir, » d’acquérir de nouvelles qualités altruistes,

Plusieurs milliers d’années auparavant, à chaque génération, il y avait des individus distincts qui ont acquis ces qualités et ressenti le nouveau niveau de développement de l’humanité. Cette procédure est décrite dans d’authentiques sources kabbalistiques. Nous ne pouvons pas les comprendre parce qu’ils décrivent une structure différente des interconnexions entre les personnes, leurs relations d’amour et de don sans réserve, appelées l’âme, leur sensation d’unité et de communauté, qui est appelé le monde supérieur, la dimension suivante.

Cependant, nous pouvons utiliser leurs instructions pour nous changer nous-mêmes, de nous adapter aux nouvelles conditions, et donc de commencer à se sentir au niveau supérieur du monde-son harmonie, l’éternité et la perfection. Alors nous serons convaincus que l’objectif de la nature est parfait, tout comme la nature.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: