Le but de la création en bref

Dr. Michael LaitmanBien que nous existions dans l’espace du monde de l’Infini, nous sommes incapables d’en percevoir quoi que ce soit, sauf un petit point noir qui n’est pas même conscient de lui-même. C’est ainsi que le Créateur nous a faits. Puis Il commença à se restreindre. Alors qu’Il se restreignait Lui-même, nous nous manifestions de plus en plus.

Le Créateur se dissimula lui-même de 100 à zéro pour cent, formant les mondes d’Adam Kadmon, d’Atsilout, de Briya, de Yetsira, et d’Assiya, les 125 degrés de restriction, la dissimulation du Créateur. Dans la même mesure, la créature se révèle et dévoile son monde de plus en plus, de zéro à 100 pour cent, ce qui constitue les degrés de la créature à travers lesquels elle se manifeste de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle se retrouve elle-même dans notre monde. En attendant, le Créateur est dissimulé.

Maintenant, nous devons effectuer la correction. Je dois progressivement, étape par étape, révéler le Créateur, c’est-à-dire Le découvrir en moi, de manière à ne pas être opposé à Lui, pour qu’il n’y ait pas de barrière qui nous sépare, de sorte que je  j’inclus toutes Ses qualités jusqu’à ce qu’elles entrent en moi, degré après degré.


 

Nous pouvons illustrer cela différemment : j’absorbe en moi les attributs du Créateur, et ils entrent de plus en plus à l’intérieur de mon point, mon Reshimo (gène d’information).

Le plus important est d’adhérer à des définitions précises. Nous existons dans ce même espace, dans ce même endroit, dans les mêmes conditions. Concernant le Créateur, la Lumière supérieure, rien ne change. Tout ne dépend que de la façon dont nous intégrons Ses qualités en nous – les qualités d’amour et de don, les qualités d’expansion et de connexion illimitée, de sorte que toutes les propriétés, appelées amour et don, constituant la nature de la Lumière, entrent en nous. Alors, nous aurons la sensation correspondant à l’état, dans lequel, en vérité, nous existons.

Nous ne pouvons rien changer : Nous existons dans ce même endroit, parmi les mêmes forces. Un programme nous a développé sous l’influence de fortes pressions, que nous ressentons de l’extérieur et de l’intérieur. Mais nous pouvons y ajouter notre propre développement, décider que nous le désirons, et ensuite nous développer rapidement, gentiment, et avec joie. C’est toute la différence.

Personne ne nous a jamais rien demandé, au début ou à la fin du processus, personne ne nous a jamais pris en considération, excepté cette force mécanique qui nous développe. En effet, le Créateur n’a pas les mêmes sensations que nous, comme il est dit :  » La loi est donnée et ne peut être violée  » Mais nous, en tant que créatures sensuelles et fines, nous pouvons utiliser cette loi de manière efficace pour qu’elle nous aide à nous développer rapidement, gentiment, et facilement.

Par conséquent, nous ne faisons que de révéler une réalité parfaite – le monde de l’Infini, le Créateur, et cela se passe notamment dans notre génération.
De la 4e leçon de la Convention de la Kabbale, à Toronto, 16/09/2011

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed