La réalisation de l’âme : apprendre et enseigner

Dr. Michael LaitmanNotre corps est constitué de différentes parties, qui sont faites et fonctionnent différemment. Quand on les regarde individuellement, il est difficile de comprendre comment les reins, les poumons, le cœur, le foie, le cerveau, les cinq sens, la mémoire et l’appareil digestif sont connectés les uns aux autres.

Ils sont complètement différents, et la chose principale ici est le programme commun, qui les relie en un seul et règle la vitesse et la fonction pour chaque partie, établit les bonnes connexions entre elles et leur permet de travailler ensemble dans une harmonie unique.

Le programme qui combine toutes les parties du corps est appelé «la vie». Il crée le plus haut niveau –  notre conscience humaine.

Nous avons besoin d’interagir avec un autre, selon le même principe. Il existe différents groupes et différentes personnes, et tandis que chaque personne garde ses caractéristiques, l’interconnexion doit avoir lieu au-dessus de notre individualité. Nous voulons révéler le programme universel, qui puisse nous unir en un seul. De cette façon, nous allons révéler la Lumière de l’Infini, qui nous  engendre, nous soutient, et nous relie. La perception de ce programme est la révélation du Créateur.

En plus de notre corps animé, nous ressentons qu’il y a une personne qui vit en nous-un degré plus élevé. De la même façon, quand nous nous unissons à l’autre, nous révélons  le programme de notre interconnexion à un niveau supérieur, qui est la révélation du Créateur à la créature.

Et même si nous recevons une forte impulsion vers ceci pendant les congrès, nous pouvons faire un travail énorme dans l’unité des groupes et entre les groupes pendant les pauses entre les conventions afin d’apporter ce message, cet exemple pour le monde. Après tout, le monde commence déjà à expérimenter ce besoin de comprendre la situation actuelle.

Le Créateur se révèle entre nous dans l’obscurité. Il s’en sert pour nous montrer qu’Il nous manque,  donc nous nous orientons vers Lui. Nous ne pouvons pas corriger nos vies autrement. Il évoque ceci en nous à travers la crise et le sentiment d’impuissance, à travers différentes sensations désagréables. Sinon, comment pouvons-nous, égoïstes que nous sommes, aspirer à Lui? Nous ne serons pas en mesure de Le révéler artificiellement, sans vraiment  avoir besoin de Lui.

Jour après jour, le monde devient immergé dans l’obscurité et la confusion, perdant espoir et  force, et perdant l’orientation, même dans les activités banales. Cela se réfléchit  sur la vie des gens ordinaires, ce qui provoque un sentiment de manque qui mûrit progressivement en eux. Au début, ils ne savent pas exactement ce que c’est que leur manque, mais ensuite ils se rendent compte qu’ils ont besoin de confiance en l’avenir, d’espoir pour l’avenir, une garantie sur les choses dont ils ont besoin dans la vie régulière aujourd’hui.

Ce ne sont pas des révélations philosophiques ou des développements intellectuels théoriques. Ce ne sont pas des choses qui  se révèlent à nous, les gens avec un point dans le cœur, au-dessus de nos vies ordinaires. Nous avons une recherche spéciale, une quête  inhérente à Galgalta ve-Eynaim, les récipients du don sans réserve, ceux qui veulent pénétrer l’essence de ce programme qui nous relie, pour ressentir le réseau de notre interconnexion et atteindre les lois qui opèrent entre nous. Mais tout le monde n’aspire pas à cela.

Une personne normale a besoin seulement de comprendre comment elle participe au processus de son besoin de nourriture, d’éducation de ses enfants, pour avoir une retraite, de santé et de sécurité, et pour payer ses factures …. C’est ainsi qu’elle devient incluse dans le grand programme, différemment de nous. Elle a besoin de choses simples et familières: gagner sa vie, avoir la télévision à la maison, visiter des sites Internet familiers, avoir et élever des enfants ….

Ces personnes continueront à vivre exactement de la même manière sur la scène spirituelle de leur développement, mais avec l’intention de participer à l’entreprise commune avec tous les autres. Sinon, elles ne seront pas en mesure de subvenir à leurs besoins. Les cellules du corps fonctionnent de la même manière,  en recevant un programme à partir du cerveau.

Nous devons expliquer ce qui se passe aux gens et leur enseigner les particularités de comportement dans le nouveau monde, tout en  les développant et étudier  parmi nous. C’est pourquoi chacun de nous doit comprendre la responsabilité qu’il porte. Pratiquement, c’est la réalisation de son âme. 

Du cours n°7 du  congrès de Toronto du 18/09/11

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed