L’adaptateur entre moi et le nouveau monde

Dr. Michael LaitmanNous avons déjà compris que nous sommes tous reliés par un lien étroit mutuel et que cette connexion fonctionne dans le monde différemment que par le passé. Une nouvelle condition, un nouveau coefficient, a été ajouté à notre interconnexion, ce que nous ne pouvons pas prendre en compte encore à cause de notre nature. Nous ne sommes pas familiers avec le système dans lequel nous avons été jetés et donc nous ne pouvons rien y faire.

Par conséquent, les kabbalistes disent: nous devrions d’abord apprendre ce qu’est le système et comprendre la situation. Alors  nous saurons  comment organiser notre vie.

Nous ne pouvons pas continuer à avancer de nos propres forces. Si nous refusons d’apprendre, nous allons apprendre par des coups terribles qui vont nous montrer combien nous sommes têtus et ignorants. Dans tous les cas, nous  devrons «retourner à l’école» et étudier la science de la Kabbale . Elle ne nous a pas été donnée sans raison – elle concerne le système de la réalité en face de nous, et le monde supérieur.

Nous ne devons pas nous leurrer: en étudiant ce système, nous ne serons pas en mesure de corriger le système financier ou de trouver de nouvelles méthodes de gestion d’entreprise dans les nouvelles conditions. Avec l’étude de la science de la Kabbale, nous réalisons seulement que nous devons demander le pouvoir de la correction.

La méthode de la Kabbale ne nous permettra pas de continuer à «améliorer» le monde par notre égoïsme impitoyable. Elle nous permettra seulement d’acquérir une nouvelle puissance, le pouvoir du don sans réserve, en plus de notre puissance de réception. Ce n’est que lorsque la puissance du don sans réserve dominera  que nous saurons quoi faire avec nous-mêmes et avec le monde.

La sagesse de la Kabbale n’est pas un manuel pratique pour résoudre tous les problèmes en utilisant l’approche habituelle égoïste. L’étude nous montre seulement comment demander un changement intérieur. C’est seulement après avoir changé intérieurement que nous allons comprendre quoi faire avec le monde.

C’est pourquoi la méthode de la Kabbale a dû être révélée extérieurement, artificiellement. Elle ne pousse pas en nous naturellement de l’intérieur. Elle nous est donnée de l’extérieur afin que nous fassions des efforts et demandions à nous corriger.

Ici on nous donne le libre arbitre : je suis face à un nouveau système, une nouvelle méthode, et maintenant je dois développer la volonté de changer en moi. Je suis dans mon ego face à un nouveau système, un nouveau monde. La science de la Kabbale est ce qui m’adapte à ce nouveau monde. Elle m’aide à atteindre un état ​​dans lequel je demande la correction. Puis je vais changer: en plus de mon égoïsme , je vais aussi avoir l’attribut du don sans réserve, et je vais comprendre comment approcher correctement du nouveau monde.

 

 
De la 5ème partie du  cours quotidien de Kabbale du 22.09.2011, « La Nation »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: