L’unité comme méthode pour résoudre la crise, partie 5

Dr. Michael LaitmanAvis: (l’ancien Premier ministre britannique James Gordon Brown): « Il n’y aura pas d’accord sur les changements climatiques, même si les préoccupations liées au nucléaire sont en escalade et que les investissements pour réduire l’émission de carbone deviennent plus évidentes de jour en jour.  Il n’y aura pas suffisamment de soutien mondial pour les chômeurs du Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne (ensemble ils constituent 30 % des jeunes du monde), puis avec tous les problèmes d’immigration et d’insécurité que vont déclencher une telle négligence.  La croissance mondiale sera de loin inférieure à ce qu’elle a besoin d’être, à moins que le monde ne commence à comprendre qu’il n’y a pas de solution à l’instabilité financière, la diminution des échanges commerciaux et le chômage de masse, sans un accord mondial pour l’emploi et la justice.

« C’est un défi que le sommet du G20 peut et doit prendre sur lui-même, et de le mener à bien. »

 Mon commentaire: Relever ce défi est possible seulement à travers les masses médias, une influence marquée sur les masses et un processus graduel d’enseignement dont l’esprit est « la garantie mutuelle ».  Présentement, le G20 est sourd aux actions de ce type, et nous ne pouvons pas les blâmer, car ils sont qui ils sont

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed