Coincés entre deux forces

Dr. Michael LaitmanLes kabbalistes veulent nous parler du développement du système dans lequel nous vivons afin qu’aujourd’hui même,  à ce tournant, nous comprenions ce qu’il faut faire. En étudiant ce système, ils se sont familiarisés avec le développement durable dans les mondes supérieurs, avec un long processus préparatoire, avec des brisures et des corrections, et avec la création de divers mécanismes qui définissent les qualités de la créature à venir en nous.

Quand cette créature naissante avait un sentiment de soi dans le point central de la création, notre matière a commencé à se développer. Le Baal HaSoulam nous raconte comment cette matière est apparue après le Big Bang et a formé l’univers. Pendant le développement de la Terre, un réchauffement et un refroidissement alternatifs de son écorce se sont produits pendant des millions d’années jusqu’à ce que la matière ait trouvé sa place définitive, répartie selon les états physiques de gaz, liquide, solide, et plasma.

Ensuite, les conditions sont survenues pour l’émergence de la vie biologique sur l’enveloppe entourant le ventre de feu de la Terre. Des millions d’années de développement se sont écoulées, y compris des dizaines de milliers d’années pour la formation de l’homme contemporain. Nous divisons cette fois en plusieurs segments, mais en principe, nous parlons d’un désir de développement pour le plaisir. Ainsi, différents stades de développement nous ont précédés: astrophysique (formation de l’univers), géologiques (formation de la Terre), de l’évolution (formation de la flore et de la  faune), et historiques (la formation de l’humanité).

En général, le désir de recevoir a évolué de telle manière qu’il a grandi avec les générations successives. Jusqu’à présent, nous avons réalisé ses ordres et n’avions aucune liberté de choix. Nous nous sentions libres seulement parce que nous n’avions pas eu la force de résistance envers notre désir et agi  juste selon la volonté d’une force égoïste.

Conduits simplement par elle, nous avons obéi à sa volonté pleinement et volontairement. C’était comme un maître ayant un pouvoir absolu sur nous, une telle puissance immuable que nous avons suivi ses ordres avec joie. Nous n’avons pas eu d’objection du  tout. Quel que soit ce que le capitaine ordonne, nous nous sommes précipités pour lui plaire. Par ailleurs, je n’ai même pas du tout fait la différence entre nous – tellement  j’avais fusionné avec son pouvoir.

Cependant, plus de force se révèle en nous aujourd’hui, et c’est la raison pour laquelle nous avons rencontré un gros problème. Nous ne pouvons pas nous entendre avec les deux forces. Elles sont opposées l’une à l’autre, et nous sommes debout en face d’elles, stupéfaits par ce qui se passe. Nous avons apparemment perdu le contrôle, avons cessé de comprendre quelque chose, et nous nous sommes trouvés dans une situation désespérée.

Un nouveau système s’est révélé à nous, où la force du don sans réserve et la force de réception opèrent. La force du don sans réserve montre  de plus en plus  de puissance, alors que nous avions pris l’habitude de la force de réception, en respectant notre nature. La force  des règles du don sans réserve n’est pas en nous, mais entre nous, dans notre entourage, et nous avons à prendre de ce côté, se connecter et fusionner avec elle, apprendre à travailler avec elle. Tout cela est nouveau pour nous, et c’est pourquoi nous sommes en  crise.

C’est précisément dans cette période, comme les kabbalistes l’ont prédit, que la science de la Kabbale se révèle pour nous expliquer comment exister à partir de maintenant. C’est pourquoi le Baal HaSoulam dit que, tout d’abord, nous devons commencer à étudier. Sans l’étude, il vaut mieux ne rien faire du tout.

Toutes nos méthodes sont en provenance du système précédent, obsolète, et elles ne feront que causer un préjudice car de nouvelles lois sont entrées en vigueur. Cela s’est produit à la fois aux niveaux mondial et personnel, dans le monde et dans la vie de chaque personne.

Ainsi, nous allons commencer à étudier afin de comprendre la situation dans laquelle nous nous trouvons, à l’intérieur de la Toile où nous sommes coincés. En apprenant l’état des choses, nous allons comprendre la nature des problèmes, et ensuite nous trouverons la bonne solution. 

De la 5ème partie du  cours quotidien de Kabbale du 22/09/2011, « La Nation »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed