FMI: L’économie mondiale a besoin actuellement d’actions collectives

Dr. Michael LaitmanDiscours (Du FMI): « La Directrice du FMI, Christine Lagarde a appelé les pays à« agir maintenant et ensemble » pour rester sur la voie de la reprise économique.

«Nous ne sommes aucunement étrangers, et nous sommes liés par un destin commun, dit-elle à la réunion annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Washington. » Et ces temps troublés doivent nous unir tous de plus en plus étroitement. »

« Mme Lagarde déclara : « Il y a un chemin vers la guérison. Il est plus étroit qu’il y a trois ans, mais il y a un chemin et nous avons des options.  »

«… Enlevons les nuages ​​et supprimons l’incertitude. Plus facile à dire qu’à faire, et cela exige clairement une action collective.

« Nous sommes tous dans le même bateau et personne ne devrait se faire d’illusions qu’il pourrait y avoir un découplage ».

«Les chutes du marché de jeudi ont amené le G20 à annoncer un engagement « prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver la stabilité des systèmes bancaires et les marchés financiers si nécessaire.  »

« Selon les analystes, les investisseurs n’ont pas été impressionnés par l’annonce. «La déclaration du G20 de la nuit dernière a pu s’éloigner d’un sentiment amer sur le marché actuel, mais les paroles de réconfort des ministres des Finances manquent de substance », a déclaré Jane Foley de Rabobank.

«Les marchés fonctionnent sur la base de chaque seconde, tandis que les politiciens semblent travailler selon un calendrier mensuel, ‘Stretch Jeremy de la Banque CIBC a déclaré à la BBC. »

Mon commentaire : Mais ils doivent encore comprendre que la crise est dans nos têtes, dans notre approche du monde et de la société, et non pas dans la société ou dans le monde en eux-mêmes – la crise est en nous. Ils doivent atteindre un point, où ils prendront note de nos suggestions, et non seulement cela, mais se rendront compte que ce que nous proposons est la seule voie de salut, qui est notamment celle de l’autocorrection, et non elle de la correction de la nature ou de quelqu’un d’autre.

L’humanité doit comprendre que le temps dévolu à changer la nature, pour qu’elle réponde à nos besoins, est terminé (quand nous avons suivi le principe de « N’attendons pas la miséricorde de la nature, prenons d’elle ce dont nous avons besoin. »). Maintenant, c’est notre tour de nous adapter à elle !

Les gens, qui s’interrogent sur le sens de la vie et qui veulent en connaître la réponse complète et précise, trouvent la Kabbale. De même, les économistes et les autres  nous trouveront, bien qu’ayant traversé la souffrance et une perte de temps.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: