Naître dans la spiritualité sans césarienne

Dr. Michael LaitmanQuestion: Pourquoi la montée au premier niveau et l’entrée dans le monde spirituel sont –elles  la chose la plus difficile?

Réponse: L’accouchement est l’acte le plus difficile et le plus dangereux. Aujourd’hui, nous ne le ressentons plus  si vivement depuis que notre monde a connu de nombreuses corrections, grâce au développement de la médecine au siècle dernier. Avant cela, cependant,  il était habituel que de nombreuses femmes et des bébés meurent pendant l’accouchement. C’était très commun.

L’accouchement est l’acte le plus difficile, tant dans le monde corporel que  dans le monde spirituel. C’est pourquoi nous ne devrions pas le traiter comme dans le monde corporel d’aujourd’hui, où nous avons pris l’habitude de nous appuyer sur les médecins et les césariennes. Nous devons comprendre que c’est une question de vie ou de mort, surtout quand il s’agit d’une créature développée comme un être humain.

C’est pourquoi notre naissance spirituelle n’est pas un processus simple. Plus une créature est raffinée, plus il est difficile pour elle de se multiplier. La naissance spirituelle symbolise le début de la vie spirituelle. Ce n’est pas la continuation de la même vie terrestre, sur le même niveau matériel. Vous devez naître à un niveau totalement différent!

Maintenant nous ne pouvons même pas imaginer ce qu’est la naissance de nouveaux esprit et émotion, de nouvelles consciences et perception. C’est une sensation, une révélation qui n’existait pas en vous auparavant! Tout cela est soudainement né,  s’est révélé en vous ; cela éclate à l’intérieur de telle manière que vous ne vous y attendiez même pas un moment plus tôt. Soudain, vous découvrirez que cela  existe, que cela peut exister. Auparavant on ne pouvait même imaginer correctement. C’est un vrai miracle! C’est pourquoi c’est appelé le miracle de la sortie d’Egypte.

Ensuite, le processus du développement et de  la croissance commence. Ce n’est pas une révolution comme la naissance.

Les sources kabbalistiques décrivent la naissance spirituelle comme une légende sur une biche qui erre dans les montagnes et répond à un serpent qui la mord au pubis. Cela aide la biche à accoucher. L’histoire décrit la brisure du « cœur de pierre », le plus cruel désir égoïste qui ne peut pas être corrigé. Sinon, il est impossible de naître.

A ce point toutes les forces opposées externes dans la création s’unissent afin de délivrer une nouvelle créature qui intègre les deux forces (le don sans réserve et la réception). C’est un vrai miracle du Créateur. Après tout, Il est celui qui engendre l’homme. 

 De la 1ère partie du cours quotidien  de Kabbale du 27/09/2011, Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed