Quelles sont les transactions qui vont réussir?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Récemment, vous avez dit qu’il n’existait aucun programme économique ni transaction qui  serait couronnée de succès, sans prendre en considération l’humanité. Comment pouvons-nous expliquer cela aux gens? Ils sont incapables de prendre toute l’humanité en considération. Le plus qu’ils puissent comprendre est de considérer quelques entreprises ou un certain nombre de personnes.

Réponse: Si je veux faire des affaires avec quelqu’un et  que je veuille qu’elles réussissent, il faut que je pense: «Quel accord peut être efficace si le monde est devenu rond et se trouve dans une crise mondiale parce que nous sommes incapables d’envisager toutes les connexions entre nous? Quelles affaires puis-je faire sans tenir compte de tous ces liens? » C’est vrai, vous ne pouvez en faire aucune. Alors, que dois-je faire? Je les considère du mieux que je peux.

Une entreprise peut avoir du succès à condition que je prenne également soin d’un autre être humain autant que je peux,  à la mesure de l’étendue de ma correction, autant que le fait que le monde est rond devient révélé dans le monde. Si le fait que le monde est à cent pour cent rond se révélait à nous, nous nous trouverions pieds et mains liés, et nous ne serions pas en mesure de faire quelque chose. Je ne serai pas en mesure de trouver un morceau de pain jusqu’à ce que vous me l’apportiez, et vous ne serez pas en mesure de vous nourrir jusqu’à ce que je vous donne un morceau de gâteau.

C’est pourquoi ces connexions ne nous sont pas révélées. Nous ne découvrons  que des défauts mineurs dans le lien entre nous: «Alors, quelle est la grosse affaire ?  … » » Dans ce cas, j’ai besoin de prendre en considération que je dois apporter au monde et me soucier pour préparer les gens au nouveau monde et  à leur éducation  globale.

L’éducation est la priorité principale. Si les gens et le monde dans son ensemble ne savent  pas où ils sont, ce serait la pire chose. Essentiellement, c’est la seule différence entre la réalité actuelle et la  future: la perception de l’interconnexion commune où nous existons, pour voir  de nos propres yeux les chaînes qui nous relient.

C’est pourquoi il est nécessaire d’éduquer les gens d’abord, pour leur ouvrir les yeux, de les impressionner, leur faire sentir et voir que nous sommes vraiment connectés, et qu’il n’y a rien qui puisse être fait. Les gens seront en mesure de faire des affaires, conduire des transactions, faire des calculs et gagner de l’intérêt dans la mesure où ils ressentent qu’il n’y a rien d’autre à faire et que nous sommes vraiment connectés.

Alors, que faisons-nous maintenant? Nous essayons d’agir de cette façon quoi qu’il en soit, même si nous le faisons artificiellement, dans la mesure de notre compréhension, par exemple, pour  donner quelques pour cent à l’éducation globale dans le monde.

Disons que la connexion commune entre nous est maintenant révélée à  3%.  Alors, une personne n’a pas la nécessité de se connecter  plus près du monde, plus que d’un supplément de 3%. Elle doit penser que le monde est interconnecté et contribuer à l’avancement du monde dans cette direction. Dans notre exemple, elle donnerait 3% de son bénéfice à l’éducation globale.

Ensuite, le succès va vraiment l’accompagner. C’est parce que de cette manière, elle devient harmonieusement reliée à la nature, se rend semblable à elle et en équilibre avec elle à un certain degré, et change dans la direction d’une nouvelle tendance. Il ne lui est pas nécessaire de connaître tout le lien intégral entre nous et d’agir selon lui.

Quand elle atteint ce réseau entier et commence à réaliser ses connexions, tout devient très simple. Elle  ne prendra que ce qu’elle-même et ses employés ont besoin et donnera tout le reste pour le bénéfice de la société. Alors on dit qu’elle connaît l’ensemble du réseau et est relié avec lui comme une cellule dans un organisme unique.

Cependant, on ne le requière pas d’elle maintenant. Au lieu de garder ce qu’elle  a besoin, elle  conserve 97% et donne 3% à l’éducation du monde. C’est peut-être 5% par an à partir de maintenant, et 50%  dans  cinq ans. Et c’est ainsi que nous ferons avancer progressivement, dans la mesure où nous en avons le sentiment et que nous nous  déplaçons vers la contemplation du réseau qui nous relie et nous oblige à agir en conformité avec lui 

 De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 9/ 9/2011, article du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed