Daily Archives: 9 octobre 2011

Un regard alternatif sur l’éducation de demain

Dr. Michael LaitmanAvis: (M. Popov, président de l’Association internationale de l’éducation, de ng.ru): « Le problème avec notre société, est qu’elle ne sait pas dans quelle direction le monde est en mouvement. La direction de demain n’est pas prise en compte lors de la construction du système éducatif. … Les adultes sont désorientés.

« Les principaux organisateurs des crèches, de la maternelle et le système d’éducation scolaires ont été les leaders industriels et militaires. Ainsi, le système scolaire crèche-maternelle-école a été organisé pour soutenir cette idée. Cela n’était venu à l’esprit de personne d’éloigner des petits enfants de leurs parents et de les mettre en garderie, mais le modèle industriel de l’époque exigeait la garderie. Et cela ne viendrait même pas à l’esprit  des parents d’aujourd’hui que cela pourrait être différemment. C’est pourquoi aujourd’hui il nous manque un réseau abordable et développé de nounous qualifiées. Les enfants sont placés dans des institutions où ils tombent malades, et puis ils sont tous vaccinés. Les écoles et les universités sont fondées sur un mode de vie industrielle et sont conçus pour développer une classe de travailleurs disciplinés.

« Aujourd’hui, le monde est en compétition pour les gens qui sont capables de prendre des décision indépendante et d’agir. Cependant, les parents ne veulent pas qu’il y ait des changements au sein du système scolaire. Nous ne comprenons pas où va le monde. Les élèves de CM2 passent leur temps sur Internet, ils sont dans un monde différent, et les écoles ne peuvent rien faire à ce sujet.

«Les écoles anglaises sont parmi celles qui ont le plus de liberté. Jusqu’à 80% des enfants étudient via l’Internet. Le monde entier cherche à apprendre aux enfants à travailler de façon autonome et de trouver des informations par eux-mêmes. Après tout, les enfants s’ennuient à l’école, et s’ils sont petits il n’est pas encore possible de les forcer à faire quelque chose qu’ils ne veulent pas faire ou pour laquelle ils n’ont aucun intérêt.

«Les enseignants se trompent sur le fait  qu’il n’y ait aucune alternative à l’enseignement scolaire. Il ya une alternative. C’est à cause des enseignants que les parents d’aujourd’hui ne le voient pas. D’abord cette alternative est découverte par les enfants. Certains, par exemple, réalisent que la meilleure façon d’étudier la géographie est via le moyen de la chaîne Discovery. Cela est également beaucoup plus rapide et plus compréhensible.

«Le développement d’Internet au niveau mondial peut mener au point où tout le monde peut recevoir la connaissance par l’Internet. Aux États-Unis, une société appelée Apple a été le premier à introduire un système d’enseignement scolaire par le biais d’Internet. Il y a un nombre croissant d’enfants qui sont scolarisés à domicile et reçoivent un diplome d’achèvement à la fin.

«Si nous nous demandons ce qui va arriver à tous les enseignants, alors nous ne pensons pas aux enfants. Notre société ne discute pas de ce que nous faisons avec les enfants. C’est pratique pour nous de penser que les écoles doivent être prudentes et que les jardins d’enfants sont une invention nécessaire.

«Aujourd’hui, les parents ne veulent pas mettre leurs enfants dans les écoles parce qu’ils veulent les protéger de la violence et des abus. Cette attitude envers les écoles atteint une grande échelle. Les parents essaient de sauver leurs enfants, sans parler de leur donner des connaissances mais simplement de les sauver des coups et de l’humiliation.  »

Mon commentaire: Sur l’école «correcte» voir la catégorie «éducation».

Le pouvoir caché de la pensée

Dr. Michael LaitmanLa connexion entre les gens est beaucoup plus forte et obligatoire que les gens ne le pensent. Selon la nature, cette connexion représente un organisme tout entier qui nous est révélé peu à peu.

Il s’avère que toute la nature est unie. Cela commencé à se développer à partir d’un seul point à la suite du Big Bang. Dans notre perception, la nature est divisée en différentes parties: minérale, végétale, animale, et humaine, ainsi que dans les propriétés physiques, chimiques, des lois biologiques, éthiques, morales, et autres. Nous ne voyons pas tout cela comme un tout. Nous ne voyons pas comment tout cela est interconnecté et interdépendant, comment mes pensées et mes sentiments ont un impact sur les explosions d’étoiles, ou comment ces explosions d’étoiles ont un impact sur les plantes de mon jardin. Nous ne voyons pas tout, mais cela ne signifie pas que cela n’existe pas.

La nature est mondiale. La raison pour laquelle  nous découvrons de plus en plus ce fait est que nous sommes de plus en plus développés. Après tout, les révélations que je fais aujourd’hui ne pouvaient pas avoir été faites hier, car je n’étais pas assez développé. Toutefois, cela ne signifie pas que ces choses n’existent pas déjà dans la nature et que je découvre de nouveaux attributs dans la nature. Cela apparaît en moi parce que je me développe.

Je suis la partie la plus active de développement de la nature. En tant que personne, je me développe davantage et plus vite que toute autre chose: dans ma connaissance, mes acquis, mes émotions, et ainsi de suite. Et quand je me développe, j’acquière une plus grande perception globale.

L’Amérique existait-elle avant qu’elle ne soit découverte? Elle existait! Qu’en est-il des étoiles et des galaxies, n’existaient-elles pas avant que nous les découvrions? Tout existait, seulement nous ne pouvions pas le voir parce que nous n’étions pas assez développés.

Nous commençons à révéler notre interconnexion. Cette interconnexion existe à des niveaux que nous ne pouvons pas ressentir, ce qui signifie que je ne peux pas percevoir à travers mes cinq sens. Cette interconnexion existe au-delà de mes sens, au sein de certaines pensées et de certains systèmes de connexion entre nous, et donc, mes pensées, mes actions et mes sentiments ont une incidence sur vous.

De la discussion sur l’éducation mondiale 09/07/2011

Brèves pensées sur Shamati « les trois raisons qui augmentent la raison de l’homme »

Dr. Michael LaitmanLes sages ont dit que les « trois raisons qui augmentent la raison de l’homme sont les suivantes: Une belle femme, une belle maison, et de beaux Kelim (récipients) » Ce sont des désirs de  plaisir qui sont appelés «maison», «femme» et «récipients ». Dans la mesure où je me préoccupe de ces désirs, pour eux afin d’assumer la forme du don sans réserve, c’est dans cette mesure que je les élargis.

De la 6e à la leçon du 18/09/11 congrès du Toronto

Le rapport du conseil national du renseignement

Dr. Michael LaitmanLe Rapport (Les tendances mondiales  2025: Le projet de 2025 du Conseil national du renseignement): « Le système international sera contesté la montée de plus en plus de contraintes de ressources et dans le même temps il sera face à l’impact des nouveaux intervenants.

«L’Escalade continue de la demande d’énergie va accélérer les impacts du changement climatique.

«Au cours des 20 prochaines années, les inquiétudes concernant les effets du changement climatique peuvent être plus importantes que les changements physiques liés au changement climatique.

« La demande croissante d’énergie d’une population croissante et les économies peuvent remettre en cause la disponibilité, la fiabilité et l’accessibilité de l’approvisionnement énergétique.

« Il est peu probable que le terrorisme disparaisse à l’horizon 2025, mais son intérêt pourrait diminuer si la croissance économique se poursuit et le chômage des jeunes s’atténue au Moyen-Orient.

«Les tendances actuelles donnent à penser que la gouvernance mondiale en 2025 sera un patchwork de chevauchement, souvent ad hoc et une fragmentation des efforts, avec des coalitions mouvantes des pays membres, les organisations internationales, les mouvements sociaux, ONG, fondations philanthropiques, et les entreprises.

«La nécessité d’une gouvernance mondiale efficace augmentera plus vite que les mécanismes existants qui peuvent répondre. »

Mon commentaire: Malheureusement, du point de vue et de la perspective de la Kabbale, le rapport présente une vision dépassée du monde ancien, et en aucun cas une nouvelle perspective pour le monde à venir. Et pourtant, il parle de 2025 et au-delà! Les analystes doivent d’abord s’analyser eux-mêmes, leur approche, et sa correspondance avec la réalité et ensuite rechercher une solution réelle, plutôt que de rechercher juste une solution évidente pour leur rapport.

Un billet vers le trésor de la sagesse et de l’atteinte

Dr. Michael LaitmanQuestion: Ya-t-il un truc spécial que je puisse utiliser afin que la société me dirige constamment malgré les perturbations de mon ego?

Réponse: C’est un point très intéressant. Nous voyons qu’à travers l’histoire, jusqu’à nos jours, l’homme devient plus intelligent à chaque génération. Et cette sagesse est accumulée dans chaque génération, plutôt que dans une personne elle-même.

Par exemple, une personne a vécu pendant les années soixante-dix et renaît dans la prochaine génération. Mais pourquoi est-elle née sans toutes les connaissances et l’expérience qu’elle avait acquise dans sa vie précédente? D’autre part, pourquoi a-t-elle besoin de mourir? Pourquoi ne peut-elle apporter toute la sagesse accumulée de génération en génération?

Les animaux opèrent par des instincts qui sont programmés en eux. Après qu’ils soient nés, ils n’ont pas besoin d’apprendre. Ils ont déjà les instincts naturels nécessaires à la vie. Mais cela n’existe pas chez les humains. Alors, comment puis-je transmettre toutes mes réalisations, mes connaissances et l’expérience que j’ai accumulée d’une génération à l’autre?

Le Créateur nous a préparé une méthode spéciale pour nous. Si nous nous développons comme des animaux, uniquement sur le plan physique, nous ne serions pas en mesure de passer toute la connaissance que nous avons acquise en tant qu’êtres humains (comme des êtres corporels, ce qui signifie les niveaux minéral, végétal, et animal du degré de l’homme).

Maintenant, quand nous entrons dans le quatrième et dernier niveau de notre développement humain (qui est la raison de la crise sociale mondiale), nous estimons que nous ne sommes pas adaptés à cette mondialisation, que nous ne sommes pas connectés à la société à un niveau global, et nous ne l’utilisons pas, afin de nous développer.

La nature exige que nous commencions à nous développer d’une façon très intéressante: si je suis connecté à l’environnement et je me développe avec son aide, en interne, je crée de nouveaux niveaux de réalisation de ma connexion avec cet environnement. Ainsi, je deviens un «humain» puisque j’acquière le désir de donner sans réserve. Alors, tous mes travaux, toutes mes connaissances, et tout ce que j’ai acquis au cours des soixante-dix ans de ma vie restent dans l’environnement.

Quand je meurs, et que je renais, en commençant une nouvelle vie, je me connecte à toutes les connaissances que j’ai laissées, comme un trésor, et je continue! Cela signifie qu’à partir de maintenant, dans la mesure où nous nous connectons à l’environnement correctement, chaque niveau sera comme la construction d’un niveau supérieur.

Je n’ai pas besoin de réinventer la table de multiplication et toutes les autres règles. Si je me connecte à l’environnement naturel, je reçois d’elle toutes les connaissances que j’avais acquises précédemment et laissées en elle. J’ai séjourné là-bas parce que je me suis connecté à elles et j’ai établi un contact.

Donc, nous voyons comment nous parachevons tous les défauts, tous les espaces vides que les humains ont par rapport aux animaux. Ceci est une merveilleuse méthode d’avancer que le Créateur nous a préparée. De même, pendant plusieurs années et peut-être plusieurs réincarnations, je peux monter au plus haut niveau, sans rien perdre, pas même la moindre des choses que j’ai apprises dans ce monde corporel.

Quand un bébé nait, nous lui apprenons comment être en contact avec l’environnement à partir d’un nouveau-né qui n’existe que dans les niveaux minéral, végétal, et animal et doit passer rapidement en revue chacun d’eux. Mais après que la société se développe au niveau humain dans l’homme, il va se développer comme des bébés à l’époque du Temple, où tous les gens d’Israël étaient au niveau de la réalisation spirituelle, comme il est dit: «Il n’y avait aucun enfant de Dan à Beer-Sheba qui ne connaissent pas les lois de l’impureté et la pureté à partir de l’âge de six ans. »

Tous les acquis sont préservés dans l’environnement. Je me connecte à eux pendant ma vie et deviens une partie de ceux-ci. C’est là que tous mes acquis sont, toute ma spiritualité. Le corps physique vit et meurt encore et encore car c’est seulement la forme extérieure dont je suis.

Cela est d’autant plus pertinent aujourd’hui. Après tout, nous ne connaissons pas encore la hauteur de la mesure dans laquelle nous sommes destinés à monter.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 23/09/2011, Écrits du Rabash

L’économie de l’âme

Dr. Michael LaitmanLe système économique est une sorte d’empreinte du calcul égoïste que nous faisons dans le « corps » de l’âme quand nous nous préparons à l’action spirituelle.  Dans l’économie, nous visons un profit maximum avec un minimum d’investissements et de risques.  Ces pratiques sont des calculs égoïstes où tout est clair pour nous.

Si l’égoïsme est réprimé formellement, c’est parce que nous ne pouvons pas le caractériser qualitativement.  Il appartient aux sentiments, aux liens familiaux, aux intérêts d’un pays, de la nation, et ainsi de suite.  En réalité, tout peut être énuméré et si nous étions capables d’établir la liste, nous verrions un système précis, analogue à un système interconnecté, le système du monde spirituel.

Sauf que là, les calculs sont effectués dans le « corps » d’un Partsouf, dans l’aspiration au don sans réserve.  Lorsque vous êtes sur le chemin menant au don sans réserve, vous faites un calcul précis, comme dans une économie idéale: combien dois-je extraire de tous mes désirs, de chaque situation, de chaque facteur dans cette action et ces manœuvres afin de recevoir les avantages maximums?  Évidemment, cet avantage est altruiste. 

Ici, nous comptons sur la réception, le calcul reste, alors qu’il y a que le don sans réserve.  La seule question est de savoir comment passer d’un mode à l’autre.  Expliquer l’état final n’est pas simple, mais il se caractérise par une précision mathématique.  Les catastrophes économiques actuelles sont essentiellement là pour révéler les traits de notre égoïsme qui nous manquait afin de faire des calculs plus précis. 

« J’aime cette personne.  Je déteste celle-ci.  L’autre est répugnante.  Elle est loin de moi et l’autre est proche de moi.  Celle-ci est plus importante dans le système général.  L’autre l’est moins…. »  Comment prendre tous ces paramètres en considération? Et comment chaque personne peut agir individuellement, par un renouvellement de ses calculs à chaque seconde? Ce sera l’économie réelle que nous aurons à défendre.  En d’autres termes, nous devrons apprendre à connaître le bon, le sain système dans lequel l’égoïsme fonctionne correctement, en utilisant deux forces.

Aujourd’hui, le monde économique est basé sur une seule composante égoïste.  Sans connaître l’autre partie, nous ne pouvons pas le gérer.  Toutefois, lorsque les forces du don sans réserve vont rejoindre les forces de réception, nous allons commencer à interagir avec les gens autour de nous différemment, en équilibrant le don et la réception en conformité avec notre propre niveau et le niveau de la société. Ce sera le vrai calcul.

Nous aurons à mesurer et considérer nos interconnexions.  Toutefois, nous en sommes toujours incapables.  Nous aurons à considérer tous les liens entre nous avec les pensées, les sentiments, les niveaux de notre proximité et le «coefficient de don sans réserve» puis apporter tout cela dans un calcul économique purement mathématique.

Si l’on ajoute les variables qualitatives à ces paramètres, qui reflètent les sentiments et les états de l’humanité comme un tout, nous allons recevoir un résultat fiable et incontestable.  Le même calcul est fait à la tête du Partsouf: je considère la Lumière intérieure et de l’environnement, les ReshimotTANTOT, mes désirs intérieurs et extérieurs puis les méthodes pour travailler avec eux.  Ceci est l’économie. 

Seuls les calculs spirituels faits dans le désir donnent des nombres précis et authentiques.  Dans le désir, je peux classer ces facteurs et leur donner des valeurs, soit extraire TANTOT  de celui-ci.  Essentiellement, les livres des kabbalistes parlent du monde économique de l’univers.  Les lumières sont « l’argent », qui signifie vie, tandis que les récipients, les désirs, et les écrans nous permettent de nous accomplir, d’acquérir un profit.  Le profit intérieur est la Lumière intérieure, et les bénéfices futurs sont la lumière environnante.  Dès lors, nous nous prêtons mutuellement.  Par exemple, celui du haut prête à celui du bas dans le premier type de Gadlout, dans le second type, celui du bas reçoit la lumière de celui du haut afin de le transmettre….

Ce n’est pas par hasard que le principal coup porté par la crise l’est sur l’économie parce que c’est la chose la plus importante pour nous.  Ce n’était pas la destruction de la cellule familiale, un effondrement de l’éducation, ou l’écologie, mais les problèmes économiques qui justement nous ont forcés à sérieusement parler de la crise.  Cela correspond aux processus spirituels.

Avec le temps, nous commencerons à fonctionner avec une économie saine.  Le monde commencera alors à pressentir le système spirituel accompagné d’un sentiment de perte pour la transition.  Cette transition sera possible qu’à la condition que nous apportions la composante de garantie mutuelle dans le calcul, seulement si nous la mesurons, la pesons et la désignons numériquement.  Nous allons la considérer lorsque des calculs pour le marché des actions seront faits en fonction d’elle.  Sinon il sera impossible d’y arriver.  Le succès de demain dépend de combien, la composante de la garantie mutuelle se développe dans notre formule économique.  

De la 1re partie de la leçon quotidienne de Kabbale 06/10/11 , Shamati

Le trésor américain: stimuler la croissance économique

Dr. Michael LaitmanAvis: ( Timothy Geithner , le secrétaire américain au trésor ): « M. Geithner a déclaré que les États-Unis doivent renforcer l’emploi, l’Europe doit agir avec plus de force pour réprimer sa crise de la dette et la Chine et les autres marchés émergents doivent renforcer la demande intérieure et permettent à leurs devises d’augmenter plus rapidement.»

«L’impératif est de renforcer la croissance économique.  Les politiques budgétaires doivent toutes être guidées par les impératifs de la croissance…»

«Au début de l’année 2009, le monde a montré une remarquable unité et déployé une force financière remarquable dans le sauvetage de l’économie mondiale » a écrit M. Geithner.  «Les défis aujourd’hui sont différents et ne peuvent pas être raisonnablement confrontés à une répétition de cette réponse globale et coordonnée de la stabilisation financière et de la relance budgétaire et monétaire. »

Mon commentaire: Malheureusement, il est très sérieux à ce sujet!  En attendant, nous ressentons la crise parce que nous appliquons des anciennes méthodes de liens entre nous pendant que les nouveaux liens mutuels se manifestent.  L’ancienne économie ne tient pas compte de la réciprocité, seulement le gain personnel, et c’est pourquoi elle ne fonctionne pas dans le nouveau réseau de connexions.

Mettre des efforts pour appliquer les anciennes méthodes est le meilleur moyen d’accélérer la crise.  Ceci est bon, car le fond sera touché plus rapidement, les raisons seront analysées, et des moyens seront trouvés

Questions sur la langue la Kabbale et l’étude

Dr. Michael LaitmanQuestion: Étant quelqu’un qui pratique et enseigne également ce que vous enseignez, je vois l’inadéquation entre l’adaptabilité des termes et la langue que vous utilisez.   Le message que vous essayez de faire passer éloigne celui ou celle qui ne comprend pas la terminologie de la Kabbale.  Est-ce à dessein?  Cherchez-vous seulement à vous adresser et/ou attirer des étudiants kabbalistes et autres?  Je tiens à clarifier que je ne vois pas l’avantage d’agir ainsi si le monde se transforme.  Comment peuvent-ils faire s’ils sont incapables de comprendre le texte que vous avez écrit sur ​​un sujet?  La langue est archaïque et relative à l’époque où sa compréhension a été faite.  Peut-on adapter ces termes au 21e siècle afin que ceux qui cherchent puissent comprendre?

Réponse: Je fais de mon mieux, mais je suis prêt à apprendre et j’apprécierai de l’assistance.  Je me réjouis de vous entendre!

Question: Supposons que demain nous commençons à éduquer le grand public sur notre interconnexion et la garantie mutuelle.  Je vois au centre d’apprentissage des cours bien structurer avec des thèmes spécifiques pour chaque leçon basée sur la Kabbale authentique.  Dans notre enseignement au monde, qu’allons-nous enseigner si elle n’est pas directement liée à la Kabbale?  Comment allons-nous offrir des heures de leçons et du matériel éducatif sur ces sujets rigoureux si nous ne mentionnons pas la Lumière qui ramène vers le bien, les textes kabbalistiques, la pensée de la création, les Partsoufim , et ainsi de suite?

Réponse: Nous allons parler de se qu’ils veulent entendre, sans mentionner un seul mot sur ​​le monde supérieur, mais seulement sur ​​notre monde.  Nous allons parler du développement de l’égoïsme, l’objectif de l’unité, la nature humaine, l’égoïsme et sa correction, la psychologie et l’éducation.  Nous avons beaucoup de matériel de ce genre: à propos de tout dans un langage simple.

Faire fonctionner le générateur d’énergie de la vie

Dr. Michael LaitmanSi nous voulons nous comporter entre nous, selon les mêmes règles sur lesquels fonctionne le système supérieur, cela s’appelle « la Kabbale pratique. » Après tout, nous désirerons découvrir entre nous, les mêmes liens, qui existent dans le monde spirituel.

Le monde spirituel est une structure permanente, semblable à un moteur éteint et permanent, que je fais fonctionner grâce à mon désir. Le moment où mon désir disparaît, le moteur cale à nouveau. Le moteur fonctionnera selon la quantité de «carburant» que j’y ai mis, selon la façon dont je l’influence, j’éveillerai alors et mettrai en mouvement l’ensemble de ce système. De cette façon, je remplirai chacun grâce à ce système.

La préparation pour entrer dans ce système est appelée le début du Nouvel An, par lequel une personne tente de ressentir, de toutes ses forces, l’immense valeur du désire de donner. Grâce au groupe et à la dissémination, elle essaie d’appeler sur elle l’influence extérieure, qui la changera et la rapprochera de l’attribut du don, comme il est dit :  » De l’amour des êtres créés  à l’amour du Créateur ».

Grâce à sa bonne attitude envers d’autres êtres humains et sa bonne influence sur eux, c’est-à-dire, grâce à sa tentative de rapprocher ces derniers du Créateur et de se rapprocher de Lui avec eux, elle mérite la Lumière du Créateur, qui corrige. Ainsi  la personne pénètre dans ce «club» particulier et commence à le connaître, grâce à la sensation de la Lumière de  vie, qui coule à travers elle.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 04/10/2011, article n°42 Shamati

La science au lieu des instincts

Dr. Michael LaitmanContrairement aux animaux, nous nous développons avec l’aide de la science. Cependant, cela n’est pas encore un libre choix. La science ne nous permet que d’avancer un peu. Les animaux sont menés par des coups et leurs instincts, mais comme nous n’avons guère d’instincts, nous nous développons à travers les coups et la science.

Les progrès scientifiques nous permettent de voir et de résoudre les problèmes à l’avance. Par exemple, les rayons X nous permettent d’identifier une maladie et de commencer à la traiter sans attendre qu’elle apparaisse réellement. Sans les rayons X, seule la douleur pouvait nous dire qu’il y avait un problème.

Ainsi la science nous aide à moins souffrir, et nous payons chèrement les connaissances scientifiques. Cependant, la même tendance animale existe toujours en nous : le désir d’être libérés des ennuis. La science ne nous élève pas au degré humain, car elle fait partie du niveau animal. En l’utilisant, nous compenser notre manque d’instinct, c’est tout.

Les animaux se débrouillent très bien sans médecin. Ils savent comment manger correctement, comment donner naissance et comment construire leur abri. Les animaux font tout par instinct, alors que nous remplaçons les instincts par la science. C’est en réalité le rôle de la science –  servir notre égoïsme, afin de moins souffrir.

Alors nous examinons également notre développement au niveau animal. Même quand les gens deviennent conscients de la nécessité de s’unir et de se connecter, ils ne savent pas comment y parvenir.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 04.10.2011, «La paix dans le monde »

Page 1 des 212