Un billet vers le trésor de la sagesse et de l’atteinte

Dr. Michael LaitmanQuestion: Ya-t-il un truc spécial que je puisse utiliser afin que la société me dirige constamment malgré les perturbations de mon ego?

Réponse: C’est un point très intéressant. Nous voyons qu’à travers l’histoire, jusqu’à nos jours, l’homme devient plus intelligent à chaque génération. Et cette sagesse est accumulée dans chaque génération, plutôt que dans une personne elle-même.

Par exemple, une personne a vécu pendant les années soixante-dix et renaît dans la prochaine génération. Mais pourquoi est-elle née sans toutes les connaissances et l’expérience qu’elle avait acquise dans sa vie précédente? D’autre part, pourquoi a-t-elle besoin de mourir? Pourquoi ne peut-elle apporter toute la sagesse accumulée de génération en génération?

Les animaux opèrent par des instincts qui sont programmés en eux. Après qu’ils soient nés, ils n’ont pas besoin d’apprendre. Ils ont déjà les instincts naturels nécessaires à la vie. Mais cela n’existe pas chez les humains. Alors, comment puis-je transmettre toutes mes réalisations, mes connaissances et l’expérience que j’ai accumulée d’une génération à l’autre?

Le Créateur nous a préparé une méthode spéciale pour nous. Si nous nous développons comme des animaux, uniquement sur le plan physique, nous ne serions pas en mesure de passer toute la connaissance que nous avons acquise en tant qu’êtres humains (comme des êtres corporels, ce qui signifie les niveaux minéral, végétal, et animal du degré de l’homme).

Maintenant, quand nous entrons dans le quatrième et dernier niveau de notre développement humain (qui est la raison de la crise sociale mondiale), nous estimons que nous ne sommes pas adaptés à cette mondialisation, que nous ne sommes pas connectés à la société à un niveau global, et nous ne l’utilisons pas, afin de nous développer.

La nature exige que nous commencions à nous développer d’une façon très intéressante: si je suis connecté à l’environnement et je me développe avec son aide, en interne, je crée de nouveaux niveaux de réalisation de ma connexion avec cet environnement. Ainsi, je deviens un «humain» puisque j’acquière le désir de donner sans réserve. Alors, tous mes travaux, toutes mes connaissances, et tout ce que j’ai acquis au cours des soixante-dix ans de ma vie restent dans l’environnement.

Quand je meurs, et que je renais, en commençant une nouvelle vie, je me connecte à toutes les connaissances que j’ai laissées, comme un trésor, et je continue! Cela signifie qu’à partir de maintenant, dans la mesure où nous nous connectons à l’environnement correctement, chaque niveau sera comme la construction d’un niveau supérieur.

Je n’ai pas besoin de réinventer la table de multiplication et toutes les autres règles. Si je me connecte à l’environnement naturel, je reçois d’elle toutes les connaissances que j’avais acquises précédemment et laissées en elle. J’ai séjourné là-bas parce que je me suis connecté à elles et j’ai établi un contact.

Donc, nous voyons comment nous parachevons tous les défauts, tous les espaces vides que les humains ont par rapport aux animaux. Ceci est une merveilleuse méthode d’avancer que le Créateur nous a préparée. De même, pendant plusieurs années et peut-être plusieurs réincarnations, je peux monter au plus haut niveau, sans rien perdre, pas même la moindre des choses que j’ai apprises dans ce monde corporel.

Quand un bébé nait, nous lui apprenons comment être en contact avec l’environnement à partir d’un nouveau-né qui n’existe que dans les niveaux minéral, végétal, et animal et doit passer rapidement en revue chacun d’eux. Mais après que la société se développe au niveau humain dans l’homme, il va se développer comme des bébés à l’époque du Temple, où tous les gens d’Israël étaient au niveau de la réalisation spirituelle, comme il est dit: «Il n’y avait aucun enfant de Dan à Beer-Sheba qui ne connaissent pas les lois de l’impureté et la pureté à partir de l’âge de six ans. »

Tous les acquis sont préservés dans l’environnement. Je me connecte à eux pendant ma vie et deviens une partie de ceux-ci. C’est là que tous mes acquis sont, toute ma spiritualité. Le corps physique vit et meurt encore et encore car c’est seulement la forme extérieure dont je suis.

Cela est d’autant plus pertinent aujourd’hui. Après tout, nous ne connaissons pas encore la hauteur de la mesure dans laquelle nous sommes destinés à monter.
De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 23/09/2011, Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: