Les problèmes mondiaux exigent une solution globale

Dr. Michael LaitmanQuestion: Les autorités en Israël tentent de trouver une réponse aux demandes avancées par la protestation sociale.  Quelles sont vos suggestions?

Réponse: Avec tout le respect dû au président du comité, nommé par le gouvernement, M. Trachtenberg, je suggère la création d’une organisation qui saura, surtout, où nous nous dirigeons.  Notre objectif final est l’unité du peuple et du pays tout entier.

Une fois que nous aurons choisi cette voie, nous allons voir par où commencer.  Évidemment, nous devons d’abord relever ceux qui vivent dans la pauvreté.  Puis nous avons à travailler sur la rééducation: créer un programme pour chaque sphère d’activité qui nous permettra de mettre progressivement la production, le commerce, le système de gouvernement, le système de santé, le système bancaire, et d’autres sur une nouvelle piste.  Étape par étape, nous avons à les réorganiser en un seul complexe intégré.  Nous aurons à enseigner, à éduquer les gens en les impliquant dans l’environnement, afin qu’ils comprennent contre quoi ils doivent travailler, quel genre de crise nous traversons, et comment nous pouvons améliorer la situation.  Nous devons leur donner une explication de la solution, le remède à la maladie que nous avons diagnostiquée; comment prendre ce remède, à quelles doses, et pour quelle période de temps.  Dès lors, ils voudront utiliser ce recours.

Cela nécessite un système de propagande qui ouvre les yeux des gens à ce qui se passe. Je veux me réveiller demain matin et me sentir que je suis avec la nation tout entière, dans une compréhension commune du monde dans lequel nous vivons. Je sors dans la rue, monte dans un bus, parle à mes collègues de travail, écoute la radio, regarde la télévision, et partout les gens parlent des choses importantes, tout le monde est informé et pas aveuglé; contrairement à ceux qui sont ignorants et ne savent que nous diriger vers une plus grande crise. 

Aujourd’hui les économistes ont effrayé les gens avec la famine, alors que les médecins au lieu de nous guérir, calculent combien la grève va leur coûter.  Assez!  Allons au fond des choses.  Faisons comprendre pourquoi les employés médicaux sont insatisfaits, pourquoi les financiers sont pris de panique, et pourquoi les gens ne peuvent plus joindre les deux bouts, jusqu’à la prochaine paye.  Regardons la situation générale plutôt que des fragments séparés, peu importe l’envergure de leur gravité. 

Afin de résoudre les problèmes, nous devons nous élever au-dessus.  Mais en attendant, les gens sortent dans la rue sans même savoir pourquoi.  Souvent, ils n’ont pas d’exigences claires ou de programme clair, mais seulement la douleur, ou tout simplement une raison personnelle d’être insatisfaits.  Alors, prenons un organisme impartial, plongeons notre regard sur les événements mondiaux.  Ces phénomènes ne se montrent pas seulement sur une base régulière, à court terme, dans un pays distinct ou dans les classes sociales, mais ces problèmes sont communs et humains.  Tous de la civilisation humaine est maintenant dans un nouvel état, alors pourquoi ne pas le comprendre, en montrant une attitude mature et intelligente? 

Au lieu d’agir ainsi, nous crions: «Le marché boursier est en baisse!  L’Europe est sur le point de s’effondrer!»  C’est ainsi que nous sommes impressionnés au lieu d’avoir une vie normale, une approche constructive.  De toute évidence, les gens sont incapables de ce genre d’approche, mais en plus ils n’admettent pas leur impuissance.  En essayant de lutter contre les symptômes de la maladie, ils déplacent simplement les meubles d’une cabine à une autre dans un navire en perdition.

Par conséquent, nous devrions nous méfier des décisions précipitées et irréfléchies.  

De la 5ème partie du cours quotidien Kabbale 11/10/11, «La paix dans le monde »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed